Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DaechPremières frappes américaines contre l’Etat islamique à partir de la Méditerranée

04.06.2016 à 14 H 16 • Mis à jour le 04.06.2016 à 14 H 17
Par
Des chasseurs américains ont débuté les bombardements de positions de Daech en Irak et en Syrie. Un fait sans précédent depuis le début des frappes de la coalition.

Des chasseurs américains ayant décollé d’un porte-avions croisant en Méditerranée ont bombardé des positions de l’organisation de l’Etat islamique en Irak et en Syrie, ce qui est sans précédent depuis le début des frappes de la coalition, a annoncé l’US Navy.


Les avions ont décollé de l’USS Harry Truman, qui a récemment quitté les eaux du Golfe par le canal de Suez. C’est la première fois depuis le début de la guerre d’Irak en 2003 que des frappes lancées à partir d’un porte-avions croisant en Méditerranée visent des cibles au Proche-Orient, selon un responsable de la marine américaine. Les avions de la coalition formée par les Etats-Unis pour combattre l’EI décollaient jusqu’ici de porte-avions croisant dans le Golfe ou des bases de Bahreïn et de Turquie, notamment.


L’USS Truman et son groupe aéronaval servent dans la zone d’opération de la Ve Flotte américaine et collaborent avec le porte-avions français Charles-de-Gaulle.


L’implication de la Russie inquiète Washington

L’implication militaire croissante de la Russie dans la région inquiète les Etats-Unis, qui, avec ces missions d’un nouveau genre, montrent par ailleurs à la Turquie qu’ils ne sont pas dépendants de sa base d’Incirlik. Elles ont également pour but de dissiper les craintes suscitées au Congrès par la récente décision de la Navy, qui a renoncé à une présence permanente dans le Golfe. « Cela montre qu’un porte-avions peut couvrir deux zones d’opérations. C’est aussi un élément de surprise supplémentaire. Nous allons faire de notre mieux pour étaler notre présence et pour exploiter le rayon d’action que nous donnent nos moyens navals », a ajouté le représentant de l’US Navy.


L’armée américaine possède deux autres porte-avions : le Dwight Eisenhower, qui doit arriver le Golfe fin juin ou début juillet, et le John Stennis, qui se trouve en mer de Chine méridionale.


Avec Mediapart

Par
Le Desk Newsroom