Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

TerrorismeL’italien Silvio Terranova clame son innocence devant le procureur de Rabat

17.06.2016 à 13 H 13 • Mis à jour le 17.06.2016 à 14 H 08
Par
Soupçonné d'avoir fomenté des attentats terroristes au Maroc, Silvio Terranova a été présenté ce matin devant le procureur de Rabat. Son avocat et sa famille prétendent que sa visite à Oujda était uniquement familiale.

Silvio Terranova, arrêté le 8 juin dernier à l’aéroport d’Oujda , alors qu’il s’apprêtait à s’envoler vers l’Italie. Soupçonné par la police anti-terroriste d’avoir planifié des attentats au Maroc sans qu’aucune arme, ni explosif n’aient été retrouvés en sa possession, celui-ci a été présenté ce matin devant le procureur général de Rabat, a appris Le Desk.


L’annonce de son arrestation en a étonné plus d’un, notamment parmi les autorités belges, affirme la presse bruxelloise. Une source de SudInfo.be confirmait l’information du Desk attestant que l’individu était encore sur le territoire belge, il y a encore une quinzaine de jours. « Il était soumis à un contrôle mensuel et devait se rendre à la police ».


Silvio Terranova résidait à Uccle dans la périphérie de Bruxelles avant son arrestation. Converti à l'Islam, il s'était marié à Nadia, une Marocaine de Casablanca. CC


Terranova était marié et avait élu domicile à Uccle, en région Bruxelloise. Armand De Decker, bourgmestre, le connaissait bien. « Son nom apparaissait sur la liste de l’Ocam (ndlr : l’Organe de coordination pour l’analyse de la menace). Il était surveillé en permanence par la police. Il est considéré comme potentiellement dangereux, surtout depuis sa tentative de rejoindre Daesh en 2014 », a-t-il précisé. Cependant, du côté du parquet fédéral, on précise que « les autorités marocaines n’ont adressé aucune demande de coopération internationale au parquet ».


Selon des sources sécuritaires locales citées par Akhbar Al Yaoum, Silvio Terranova entretenait d’étroits liens avec Gelel Attar, un Belgo-Marocain né en Italie, arrêté également à Casablanca, le 15 janvier dernier. Pour rappel, Attar avait été condamné à cinq ans de prison dans le dossier Zerkani. Ce dernier, connu comme étant un très grand recruteur de djihadistes, avait également été hébergé par Gelel Attar.


La famille de Terranova, Belgo-italien âgé de 23 ans et père d’un nourrisson de cinq mois, a engagé Me Khalil Idrissi, avocat spécialiste dans les affaires du terrorisme.


Une simple visite familiale ?

Contacté par Le Desk, l’avocat qui a pu rencontrer Silvio qui se fait appeler Ahmed depuis sa conversion à l’Islam, affirme que ce dernier « a nié toute implication dans des projets terroristes ». Il a affirmé n’avoir « aucun lien avec les mouvements jihadistes ». Me Idrissi ajoute que le prévenu « dit s’être déplacé de Belgique pour une simple visite auprès de sa belle famille qui réside à Casablanca. Il est en état de choc ».


Des membres de la famille de son épouse marocaine Nadia, résidents à Casablanca, ont affirmé au Desk que « Silvio n’avait aucun lien avec le terrorisme. Il a d’ailleurs vivement dénoncé les attentats de Bruxelles ». « S’il avait quelque chose à cacher, il ne serait pas venu tranquillement habillé en qamis », plaident-ils.

Par @StitouImad
Le Desk Newsroom