Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ImmobilierRDS a réalisé 42% de ses objectifs annuels en terme de vente

16.08.2016 à 14 H 07 • Mis à jour le 16.08.2016 à 14 H 40
Par
Les réalisations de Résidences Dar Saada en ce premier semestre demeurent en deçà des objectifs fixés en début d’année. L’endettement de la filiale cotée du groupe Palmeraie développement grossit de peu lui aussi.

La société cotée Résidences Dar Saada vient de partager avec ses actionnaires, les analystes et les journalistes un état des lieux de ses performances à fin juin 2016. Le management de l’entreprise a axé cette sortie médiatique sur les chiffres commerciaux et sur l’endettement. Aucune information n’est à tirer ni sur le chiffre d’affaires, ni sur les résultats financiers de l’entreprise, ceci n’étant pas une obligation légale pour l’entreprise. Elle a jusqu’au 30 septembre pour s’en acquitter.


Concernant les performances commerciales, l’immobilière explique qu’elle a atteint pendant le premier semestre de l’année un niveau de prévente de 2 086 unités. Sur une prévision initialement fixée à 5 000 ventes lors de l’exercice en cours, les équipes commerciales de RDS n’ont écoulé que 42 % des stocks durant les 6 premiers mois de l’année. En gros, il reste près de 3 000 ventes à réaliser d’ici la fin de l’année pour coller avec les objectifs, mais aussi si le groupe ne veut pas décevoir ses actionnaires et ses investisseurs. En 2015, le groupe avait mis la barre plus haut avec un objectif de 5 700 préventes qu’il a atteint à hauteur de 99 %, avec 5 658 unités.


Le social, cœur de métier

Le logement social, qui représente le cœur de métier de l’immobilière, représente 83 % de ses ventes et le reste est partagé entre lotissements, moyen standing, villas et commerces. Une situation qui reste dans la lignée de RDS dont le chiffre d’affaires provient généralement à 80 % de cette catégorie de biens. C’est principalement sur l’axe Casa-Rabat où les ventes ont été réalisées avec 46 %, suivie de la région nord avec 35 % et enfin la région sud, Marrakech et Agadir, avec 19 % du total des unités cédées. Du coté de l’exploitation, on apprend que le groupe cumule un parc de 3 600 unités achevées et que durant cette première partie de l’année les mises en chantier ont atteint 4 028 unités.


D’un point de vue financier, la dette long terme de la société s’élève à 2,7 milliards de dirhams, dont 1,95 milliards contractés auprès des établissements bancaires. Un chiffre en hausse de 13,2 % par rapport aux états de synthèse du 31 décembre 2015. Et pour cause, un nouveau tirage de 467 millions de dirhams a été effectué durant les 6 premiers mois de l’année. En parallèle, la société a pu rembourser 251 millions de dirhams, en capital hors intérêts.


Pour rappel, l’année dernière, le chiffre d’affaires de la filiale cotée en Bourse du groupe Palmeraie Développement a connu une baisse de 3,6 % pour afficher un peu plus de 1,7 milliard de dirhams. Malgré cela, le résultat net de RDS a pu progresser de 11 % et a atteint 450 millions de dirhams.

Par @berradaelmehdi
Le Desk Newsroom