Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

CAN 2017Le match contre Sao Tomé-et-Principe, une occasion pour « essayer des choses »

05.09.2016 à 01 H 28 • Mis à jour le 05.09.2016 à 01 H 28
Par
Lors de ce match sans enjeu, comptant pour la sixième et dernière journée du groupe F, Renard a opté pour une formation de jeunes joueurs, portée par quelques cadres

La rencontre remportée par l’équipe du Maroc devant Sao Tomé-et-Principe (2-0), dimanche à Rabat, en conclusion des éliminatoires de la CAN-2017 de football, a été une occasion pour « essayer des choses », a déclaré le sélectionneur national, Hervé Renard.



« Ce match était une occasion propice pour essayer des choses. J’ai vu des choses bonnes, d’autres moins bonnes, et c’est ce que je cherchais », a affirmé Renard lors de la conférence de presse d’après-match, tenue au complexe sportif Prince Moulay Abdellah.


Une formation de jeunes portée par des cadres

Lors de ce match sans enjeu, comptant pour la sixième et dernière journée du groupe F, Renard a opté pour une formation de jeunes joueurs, portée par quelques cadres.



« Nous avons pas mal de joueurs blessés, d’autres qui négocient leurs transferts », a-t-il justifié, se disant satisfait du niveau dont ont fait preuve les novices. « Les nouveaux joueurs que j’ai alignés sont bons individuellement », a estimé Renard, qui dit assumer ses choix, surtout à l’approche des éliminatoires du Mondial-2018, qui s’annoncent plus dures, avec des clients sérieux, à savoir le Gabon, le Mali et la Côte d’Ivoire (groupe C).



« J’ai pris un risque d’aligner cinq joueurs de 20 ans, mais j’assume ce risque parce que je sais où je veux aller et je sais que les joueurs que je vais choisir pour les matchs de qualifications pour la Coupe du monde porteront haut les couleurs nationales », a-t-il dit avec confiance.



De son côté, Nabil Dirar a indiqué, à la MAP, que l’équipe alignée était différente de l’ossature habituelle, ajoutant que les joueurs étaient soucieux de faire bonne figure, malgré le caractère symbolique de la rencontre.



« C’est presque une nouvelle équipe. On sait que c’est le dernier match des qualifications. Dans notre tête on est déjà qualifiés, mais il fallait montrer un bon visage de l’équipe nationale aux supporters », a-t-il confié. « C’est vrai qu’il y avait un manque de concentration, mais on a su gagner le match et le plus important c’est les trois points », s’est il réjoui.



Au terme de ces éliminatoires, le Maroc est leader de son groupe avec 16 points, devant Cap-Vert (9 pts), surpris (0-1) samedi à Praïa par la Libye, troisième avec 7 points. Sao-Tomé ferme la marche (3 pts).


MAP / AIC PRESS

Par
Le Desk Newsroom