Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

JusticeA Taourirt, le ministère de l’Intérieur encore une fois débouté face au PJD

14.09.2016 à 16 H 56 • Mis à jour le 14.09.2016 à 16 H 59
Par
Le tribunal administratif d'Oujda a rejeté la demande de destitution du président PJD du Conseil provincial de la ville. Une décision qui intervient après celles prononcées par la justice à Rabat et à Souihla en défaveur du département de Mohamed Hassad

Le tribunal administratif d’Oujda a refusé aujourd’hui la requête du préfet de Taourirt demandant la destitution du président du Conseil provincial de la ville et membre du PJD, Mahjoubi Hmida .


L’affaire remonte à une plainte déposée par des membres du conseil au préfet accusant Mahjoubi Hmida d’avoir établi un PV frauduleux de la session extraordinaire du conseil tenue le 21 juillet dernier.


Cette décision intervient quelques semaines après le refus prononcé par le tribunal administratif de Rabat de la demande du wali de la capitale requérant la destitution de Abderrahim Laqrae, président de l’arrondissement de Youssoufia. Idem pour le verdict prononcé en faveur du président PJD de la commune de Souihla prés de Marrakech par le même tribunal qui a annulé la décision du ministère de l’intérieur ordonnant la tenue de nouvelles élections pour élire un conseil de remplacement.


« Comment peut-on expliquer cette faiblesse chez certains responsables qui s’évertuent à compliquer la vie aux membres du parti en se basant sur des documents infondés », s’est demandé Saadeddine Otmani, président du Conseil national du PJD sur sa compte Twitter.


Par @StitouImad
Le Desk Newsroom