Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Législatives 2016De Rabat, Benkirane entend « poursuivre la mise en œuvre des réformes » initiées par son gouvernement

25.09.2016 à 19 H 08 • Mis à jour le 25.09.2016 à 20 H 16
Par
Le chef du gouvernement sortant et secrétaire général du PJD a exprimé toute sa confiance et sa détermination à maintenir le cap de la politique qu’il a menée depuis cinq ans à l’occasion du lancement de la campagne électorale de son parti ce dimanche face à ses partisans venus l'acclamer en nombre

Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, a défendu le bilan du gouvernement qu’il dirige depuis 5 ans et promis de poursuivre les réformes en cas de victoire aux élections législatives du 7 octobre.


Benkirane, qui lançait dimanche à Rabat la campagne officielle de son parti pour les élections législatives du 7 octobre, a indiqué que le PJD « poursuivra la mise en œuvre des réformes », ajoutant que le gouvernement était « dans l’obligation » de prendre plusieurs mesures « nécessaires et à caractère urgent », comme la réforme de la Caisse de compensation, des régimes de retraite et des secteurs de l’eau et de l’électricité, en dépit de la conjoncture de crise en 2011.



Le secrétaire général s’est dit « confiant » quant aux résultats « positifs » escomptés par le PJD à ces législatives, soulignant que ces réformes « n’ont pas entamé la popularité du parti ».


Il a relevé que le PJD a tenu à présenter à ces élections des candidats « soucieux de défendre les intérêts des citoyens et du pays », rappelant que la victoire de son parti aux dernières élections communales « reflète la confiance que lui témoignent les citoyens ».


Près de 25 000 partisans du Parti de la justice et du développement (PJD), selon les chiffres avancés par les organisateurs, se sont retrouvés depuis ce matin dans l’enceinte et aux abords de la salle omnisport du complexe Moulay Abdallah à Rabat qui compte 10 000 places assises. PJD


Il a, par ailleurs, invité les citoyens à « ne pas succomber aux pressions et au chantage de l’argent », critiquant certains médias « qui ont tenté d’induire en erreur l’opinion publique au sujet du bilan du gouvernement durant les cinq dernières années ».


Il a mis l’accent, dans ce cadre, sur les mesures prises par le gouvernement dans le domaine social comme le Fonds de solidarité sociale et la couverture médicale. De son côté, le président du Conseil national du PJD, Saâd Eddine El Othmani, a indiqué que le programme du parti est « très clair », précisant que le PJD « restera toujours le parti de la détermination et de la persévérance dans le contact avec les citoyens ».


Des campagnes de dénigrement contre le PJD

Il a rappelé, dans cadre, les résultats obtenus par le parti au cours des dernières élections communales et régionales et qui lui ont permis de diriger plusieurs grandes villes du royaume, « ce qui a renforcé la confiance des citoyens en les dirigeants et les instances du parti », selon lui.


Abdelilah Benkirane a rappelé les résultats obtenus par le parti au cours des dernières élections communales et régionales, « ce qui a renforcé la confiance des citoyens en les dirigeants et les instances du parti », selon lui. PJD


Il a dénoncé, par ailleurs, « les mensonges et les campagnes de dénigrement orchestrées dernièrement contre le PJD en vue de porter atteinte à sa crédibilité, au statut du parti et de ses dirigeants », soulignant que le parti « accueille toutefois favorablement les critiques constructives » et « n’éprouve aucun complexe à avouer les dysfonctionnements ayant émaillé la mise en œuvre de certains programmes et projets du gouvernement ».


Lire aussi notre éditorial : A force de jouer au pompier pyromane, l’Etat risque d’embraser la maison Maroc


Ce meeting a été marqué par la projection d’un film sur les réalisations des ministres PJD dans le gouvernement, ainsi que par la présentation de la « charte des parlementaires » du parti, adoptée par le conseil national et de ses têtes de liste.


Présentant récemment à Rabat le programme électoral du PJD, Benkirane avait indiqué que ce parti entendra « poursuivre les réformes s’il remporte les législatives du 7 octobre et renforcer le modèle marocain de développement ».


A lire aussi notre analyse  : Le PJD sème la confusion en proposant un menu chinois en guise de programme


La plateforme électorale du PJD repose sur « le référentiel islamique modéré, ouvert et de juste-milieu, une démarche de réforme qui prône le dialogue et le consensus avec les forces politiques et les acteurs économiques et sociaux, outre l’ouverture sur la société civile », selon ce qu’a rapporté ce dimanche la MAP.


Avec MAP

Par
Le Desk Newsroom