Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Résultats semestrielsLe groupe Addoha améliore ses résultats grâce à son Plan Génération Cash

30.09.2016 à 18 H 12 • Mis à jour le 30.09.2016 à 18 H 12
Par
Au terme du premier semestre 2016, le Groupe Addoha affiche des réalisations dépassant les prévisions du Plan Génération Cash mis en place début 2015 ayant permis un redressement de la situation bilancielle de la société immobilière

Sur les six premiers mois de 2016, le Groupe Addoha a affiché des réalisations dépassant les prévisions du Plan Génération Cash mis en place début 2015. Ses réalisations ont bien profité des retombées positives du PGC, ayant permis un redressement de la situation bilancielle de la société. Ainsi, le chiffre d’affaires consolidé de l’immobilière s’est apprécié de 1,4 % à 3,42 milliards de dirhams correspondant à la livraison de 8 038 unités .


Par activité, le segment économique et moyen standing contribue à hauteur de 69 % (contre 61,6 % au S1 2015) dans le volume d’affaires consolidé à 2,36 MMDH pour 7 497 unités, le reliquat étant réalisé par la branche haut standing à 1,06 MMDH.


En termes de production, le Groupe a produit 6 595 unités (versus un objectif de 6 500 unités) au premier semestre 2016, dont 93 % concernent la branche économique et moyen standing. Pour ce qui est des réalisations commerciales, l’immobilière a pu écouler 5 438 unités, dont 2 690 logements de produits finis (90,5 % concernent les unités sociales finies).


Un recours à l’endettement maîtrisé

Sur le plan opérationnel, une progression de 14,9 % de la marge brute à 1,12 MMDH, permet de dégager un taux de marge brute de 32,9 %, contre 29,1 % au premier semestre 2015. Cette performance est la résultante de deux facteurs : un mix produit favorable avec une hausse de la part des lots au niveau du segment social, le Groupe ayant vendu pour 948 MDH de lots ce semestre (soit 28 % du CA global), contre 618 MDH au premier semestre 2015, et une baisse des coûts financiers déstockés, compte tenu d’un recours moins important à l’endettement dans le financement des projets, ont-ils expliqué.


Par segment, le taux de la marge brute du business unit (BU) économique et moyen standing a gagné 5 points pour s’établir à 31 %, tandis que celui de la BU haut standing, celui-ci s’est fixé à 38 % (contre 36 % au 30/06/2015.


Profitant de la croissance de la marge brute et du recul de près de 50 MDH des dotations aux amortissements (dû à une reprise de provision pour risques et charges), le résultat d’exploitation a marqué, quant à lui, une augmentation de 24 % à 864,6 MDH, déterminant une marge opérationnelle de 25,3 %, contre 22,2 % au S1-2015.


Sur la même tendance, le résultat net consolidé s’est bonifié de 12,4 % à 689,8 MDH, capitalisant sur l’allègement des charges financières. Il en découle une marge nette de 20,1 %, en progression de 1,9 pointt par rapport à une année auparavant.


Au niveau de l’analyse des grandes masses du bilan, le fonds de roulement a reculé de 0,9 % à 15,81 MMDH, tandis que le besoin en fonds de roulement (BFR) s’est allégé de 5,3 % à 17,59 MMDH, sous l’effet de la baisse simultanée des stocks (-479,3 MDH) et des créances clients (-2,3 % à 7,07 MMDH). Il en ressort un allègement du déficit de la trésorerie nette -1,77 MMDH (contre -2,62 MMDH au 31/12/2015).


En termes de solvabilité, l’endettement net d’Addoha s’est situé à 6,58 MMDH (contre 7,50 MDH à fin 2015), déterminant un gearing de 55,4 %, (contre 62,6 % au 31/12/2015).


Recul du resultat net de 23,3 %

Pour sa part, l’analyse des comptes sociaux laisse apparaître une hausse de 5,6 % du CA à 2,05 MMDH, une progression de 17,2 % du résultat d’exploitation à 402,7 MDH et un recul de 23,3 % du résultat net à 637,6 MDH.


Cotés perspectives, le Groupe demeure confiant, pour le reste de la période du Plan, quant à la réalisation des objectifs fixés initialement, à savoir la poursuite de la réduction des stocks des produits finis, l’allègement du BFR et des créances clients et la limitation des investissements en foncier.


A ce titre, le Groupe a décaissé au premier semestre 2016 un montant de 80 MDH sur un budget annuel de 300 MDH. Dans ce sillage, le chiffre d’affaires sécurisé s’est établi à cette date à 9,6 MMDH, correspondant à 15.757 compromis de ventes. Dans cette somme, la BU haut standing contribue à hauteur de 60 %, ce qui devrait se traduire par des revenus au cours des 24 mois à venir. Depuis le début de l’année, le titre Addoha s’est hissé de 54,09 %, contre un repli de 2,79 % en 2015 et un recul de 41,98 % depuis 2013.


Avec note d’analyse d’Upline Securities

Par
Le Desk Newsroom