Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Maroc-Nigéria Mohammed VI et Buhari discutent d’un projet de gazoduc reliant les deux pays

02.12.2016 à 15 H 27 • Mis à jour le 05.12.2016 à 15 H 45
Par
Le Roi a été reçu vendredi à Abuja par le président nigérian Muhammadu Buhari. Au menu des entretiens, d’importants projets économiques à venir, notamment la construction d’un gazoduc reliant les deux pays ainsi qu’une usine d’engrais.

Arrivé jeudi soir au Nigéria dans le cadre de sa nouvelle tournée africaine, le roi Mohammed VI a été reçu vendredi au palais présidentiel d’Abuja par le président Muhammadu Buhari. Après la traditionnelle cérémonie d’accueil, les deux chefs d’Etat se sont rendus à la mosquée nationale d’Abuja pour accomplir la prière du vendredi. Le souverain a fait don de dix mille exemplaires du Coran, édités par la Fondation Mohammed VI pour l’édition du Saint Coran, afin qu’ils soient distribués dans les mosquées nigérianes.


Mohammed VI et le président Buhari se sont ensuite entretenus en privé pour discuter du développement des relations bilatérales entre les deux pays, axées sur la coopération religieuse, sécuritaire et économique. Selon le ministre nigérian des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, les deux chefs d’Etat devaient notamment discuter d’un projet de gazoduc transafricain qui traverserait la région pour relier les deux pays et, à terme, fournir l’Europe en gaz naturel, une information révélée il y a quelques jours par le magazine Economie &  Entreprises. Le ministre a également mentionné le projet de création d’une usine d’engrais sur le sol nigérian, qui serait alimentée grâce aux phosphates marocains et au gaz nigérian.




Ce projet d’usine avait été discuté en juillet dernier à Abuja entre le président nigérian et les émissaires de Mohammed VI, Nasser Bourita et Yassine Mansouri. Mohammadu Buhari s’était félicité à cette occasion de l’impact anticipé d’un tel projet sur la sécurité alimentaire du pays et la création d’emplois. Outre l’agriculture, le Nigéria s’attend aussi au développement de projets dans le secteur des énergies renouvelables. Geoffrey Onyeama a d’ailleurs annoncé la création d’un nouveau fonds conjoint entre les fonds souverains des deux pays, dédié aux green bonds, ainsi que la signature de plusieurs accords bilatéraux portant notamment sur les investissements.

Par
Le Desk Newsroom