Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

GouvernementMohand Laensar confirme l’offre de Benkirane pour une reconduction de la majorité sortante

04.01.2017 à 16 H 31 • Mis à jour le 04.01.2017 à 16 H 31
Par La rédaction
Le secrétaire général du MP compte entamer les discussions sur la structure du gouvernement au cours des deux prochains jours ou en début de semaine prochaine.

Le secrétaire général du Mouvement populaire (MP), Mohand Laenser, a déclaré avoir reçu une offre du Chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, consistant en une proposition de formation du nouveau gouvernement sur la base de la majorité en vigueur avant les élections du 7 octobre 2016. Il confirme en cela les indiscrétions faisant état du choix de Benkirane.


Cette offre « est acceptable en principe », a affirmé Laenser dans une déclaration à la MAP à l’issue des consultations qu’il a tenues mercredi à Rabat avec Benkirane, assurant qu’il compte examiner le contenu de cette proposition avec les organes décisionnaires du parti et le reste des alliés.


Une inquiétude sur une majorité étriquée

« Les choses peuvent évoluer sur la base de cette idée si l’on tient compte de la majorité numérique à laquelle une telle alliance aboutirait », a-t-il précisé, ajoutant qu’il s’agit de savoir si « cette majorité est confortable ou pas ».


Le secrétaire général du MP compte entamer les discussions sur la structure du gouvernement au cours des deux prochains jours ou en début de semaine prochaine.


Le Chef du gouvernement désigné avait, auparavant, rencontré le président du Rassemblement national des indépendants (RNI), Aziz Akhannouch, dans le cadre des consultations en cours pour la formation du gouvernement.


A cette occasion, Akhannouch avait déclaré à la presse qu’il a reçu une offre du Chef du gouvernement désigné, notant qu’il allait examiner cette offre avec ses partenaires, le Mouvement populaire (MP) et l’Union constitutionnelle (UC), dans la perspective de la poursuite de ces concertations « dans les deux prochains jours ».

Par La rédaction
Le Desk Newsroom