Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

BudgetMohamed Boussaid: le déficit budgétaire à 3,9% du PIB en 2016

27.01.2017 à 15 H 37 • Mis à jour le 27.01.2017 à 15 H 37
Par La rédaction
Le déficit budgétaire du Maroc aurait atteint 3,9% du produit intérieur brut (PIB) en 2016, contre 4,2% en 2015, alors que le taux de croissance économique serait de 1,6% en 2016, sous l'effet d’une baisse de 8% de la valeur ajoutée agricole

Le rythme de progression du taux d’endettement s’est stabilisé à 0,6 point du Produit intérieur brut (PIB), malgré le ralentissement de la croissance économique, a annoncé, vendredi à Rabat, le ministre de l’Economie et des finances, Mohamed Boussaid.

« Hors effet PIB, le ratio d’endettement aurait baissé de 0,7 point du PIB pour s’établir à 63,4 % », a précisé Boussaid, lors d’une conférence de presse dédiée à la présentation des indicateurs macroéconomiques en 2016.


Lire aussi : Trésorerie générale : allègement du déficit budgétaire à 41,6 MMDH à fin 2016

Concernant la dette du Trésor, Boussaid estime qu’elle reste soutenable et devrait s’inscrire dans une trajectoire baissière à partir de 2017.

Ainsi, le coût moyen de la dette du Trésor est passé de de 4,3 % en 2015 à 4 % en 2016, a indiqué le ministre, relevant une baisse du ratio des charges en intérêts de la dette du Trésor par rapport aux recettes ordinaires passant de 13,3 % en 2015 à 12,5 % en 2016.

Boussaid a fait également état de la poursuite de l’amélioration des conditions de financement du Trésor sur le marché domestique, notant que les taux des bons du Trésor retenus ont baissé de près de 48 points de base (pb) en moyenne par rapport à fin 2015.

Le déficit budgétaire du Maroc aurait atteint 3,9 % du produit intérieur brut (PIB) en 2016, contre 4,2 % en 2015, alors que le taux de croissance économique serait de 1,6 % en 2016, sous l’effet d’une baisse de 8 % de la valeur ajoutée agricole.

Par La rédaction
Le Desk Newsroom