Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Etude Le HCP assure que les ménages demeurent optimistes sur l’avenir de leur situation financière

15.02.2017 à 13 H 41 • Mis à jour le 15.02.2017 à 13 H 41
Par
Au cours des 12 derniers mois, l'enquête fait cependant ressortir que 41,6% contre 8,3% des ménages considèrent que leurs finances se sont dégradées

Le regard sur l’avenir de la situation financière des ménages marocains demeure optimiste, au cours des 12 prochains mois, fait ressortir une enquête du Haut-Commissariat au Plan (HCP).


Ainsi, ce sont 24,3 % contre 17,8 % de ces ménages qui s’attendent à une amélioration de leur situation financière au cours des 12 prochains mois , précise le HCP dans une note d’information relative aux résultats de cette enquête, menée auprès des ménages au titre du 4ème trimestre, notant que le solde d’opinion est resté positif à 6,5 points, contre 5 points le 3ème trimestre et 7,6 points enregistrés une année auparavant.


En revanche, l’évolution de la situation financière de ces ménages au cours des 12 derniers mois, fait ressortir que 41,6 % contre 8,3 % des ménages considèrent qu’elle s’est dégradée, souligne le HCP, qui note que cette perception reste négative avec un solde d’opinion de moins 33,3 points, en deçà des moins 27 points et moins 18,5 points enregistrés respectivement au trimestre précédent et au quatrième trimestre de 2015.


Les résultats de l’enquête de conjoncture auprès des ménages montrent également qu’au 4ème trimestre, 59,7 % des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 34,5 % déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne alors que 5,8 % affirment épargner une partie de leur revenu.


Une conjoncture peu propice pour l’achat de biens durables

Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté, selon le HCP négatif, à moins 28,7 points, avec une détérioration aussi bien par rapport au troisième trimestre que par rapport au quatrième trimestre de 2015, où il était respectivement de moins 25,8 points et de moins 25,7 points.


Par ailleurs, la conjoncture relative à l’achat de biens durables est toujours perçue comme peu propice, relève la note, précisant que 60,9 % contre 17,9 % des ménages considèrent que le moment n’est pas opportun pour effectuer des achats de ces biens.


Et d’ajouter que le solde d’opinion relatif à cette composante est resté négatif, passant à moins 43 points, après avoir été de moins 37,5 points le quatrième trimestre de 2015 et moins 40,5 points le 3ème trimestre.

Par
Le Desk Newsroom