Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Résultats financiersAlliances poursuit son plan de restructuration et affiche un fort désendettement

04.04.2017 à 16 H 43 • Mis à jour le 04.04.2017 à 17 H 25
Par Issam El Yadari
Les réalisations du groupe Alliances pour 2016 ont été marquées par un résultat bénéficiaire et un fort désendettement. Les résultats 2016 reflètent la pertinence du plan de restructuration mis en place. Les réalisations sont en phase avec les objectifs escomptés

Le résultat net part du Groupe Alliances s’est établi à 144 millions de dirhams (MDH) au titre de l’exercice 2016, contre une perte de -1 824 MDH en 2015, a annoncé, mardi à Casablanca, le directeur général du groupe, Ahmed Ammor.


Cette performance s’explique notamment par la pertinence du plan de restructuration mis en place par le groupe ainsi que par un fort désendettement, a expliqué Ammor lors d’un point de presse dédié à la présentation des résultats du groupe pour l’année 2016, indiquant que le résultat net consolidé ressort à 178 MDH, contre une perte de -1 986 MDH au titre de l’exercice 2015. L’actionnaire de référence a dores et déjà contribué par 300 millions de dirhams, les filiales EMT ont été mises en liquidation dans le sens d’un recentrage du groupe sur ses métiers de base. Enfin, le dossier de repositionnement de la station Lixus, véritable écharde au pied d’Alliances, est en cours en concertation avec les pouvoirs publics.


S’agissant du chiffre d’affaires consolidé, il s’est établi à 3,6 milliards de dirhams en 2016, en hausse de 277 % par rapport à une année auparavant, s’est-il félicité, notant que cette évolution est en ligne avec les prévisions du groupe.



Evoquant les réalisations opérationnelles, le DG du groupe a souligné que le groupe a livré, au cours de l’année 2016, un total de 4 240 unités d’habitat social et intermédiaire et 610 unités d’haut standing, dont les projets Terrasses Dar Salam de Rabat et Iken Park d’Agadir.


Le chiffre d’affaires de l’activité habitat social et intermédiaire a connu une forte progression en 2016 comparativement à 2015, passant ainsi de 516 MDH à 1 826 MDH, a-t-il précisé, relevant que cette performance s’explique par l’accélération de la cadence des livraisons.



Pour les projets haut standing, il a fait savoir que le chiffre d’affaires de ces projets a également connu une forte croissance en passant de 439 MDH en 2015 à 1 578 MDH en 2016.


Concernant la dette bancaire du groupe, Ammor a indiqué que cette dette, d’un montant de 3,43 milliards de dirhams (MMDH) au 1er janvier 2015, a été réduite de près de 50 % pour s’établir à 1,78 milliard de dirhams au 31 décembre 2016, grâce notamment à la signature de 7 protocoles d’accord avec les banques dont 90 % sont exécutés.



Invité à donner un aperçu sur les projets du groupe en Afrique, le DG a dit que le groupe prévoit la construction de 8 centres hospitaliers régionaux, la réhabilitation de 3 centres hospitaliers universitaires et la construction de 800 logements au Cameroun, notant que ces projets avancent conformément au planning.



En Côte d’Ivoire, les projets de logement avancent également conformément au programme, a-t-il poursuivi, ajoutant qu’une tranche de 640 logements et de 32 commerces sera livrée cet été.

Par Issam El Yadari
Le Desk Newsroom