Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ExécutifLe PJD au nouveau gouvernement : des ministres reconduits et de nouveaux visages

05.04.2017 à 23 H 57 • Mis à jour le 05.04.2017 à 23 H 57
Par et
Le PJD occupe onze postes ministériels dans le gouvernement El Otmani. Parmi ces ministres désignés, certains sont reconduits ou changent de portefeuilles, alors que de nouveaux membres rejoignent le nouvel exécutif

Les ministres issus du Parti de la Justice et du Développement (PJD) prennent la tête de onze départements dans la nouvelle équipe gouvernementale conduite par Saadeddine El Otmani.


Parmi ces ministres, certains sont reconduits ou changent de portefeuilles, alors que de nouveaux membres rejoignent le nouvel exécutif.


De l’ancienne équipe, le PJD fait revenir huit ministres qui, pour certains, conservent leurs postes avec un changement de dénomination et, pour d’autres, changent de portefeuille.


Une seule permutation est survenue et elle concerne Abdelkader Amara et Aziz Rebbah. Ils échangent leurs portefeuilles, en devenant respectivement ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, et ministre de l’Energie, des Mines et du Développement durable.


Parmi ceux qui changent de portefeuille, Mustapha Ramid quitte le département de la Justice et des Libertés pour devenir ministre d’Etat chargé des Droits de l’Homme.


De son côté, Lahcen Daoudi réintègre le nouveau gouvernement en tant que ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, après avoir été ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres.


Mustapha El Khalfi continue à assurer la fonction de Porte-parole du gouvernement, mais cette fois en tant que ministre délégué auprès du Chef du gouvernement chargé des relations avec le parlement et la société civile.


Titulaire jusqu’ici du portefeuille de la solidarité, de la femme, de la famille et du développement social, Bassima El Hakkaoui a été reconduite, mais son département a subi une légère modification de dénomination. Elle est désormais ministre de la Famille, de la Solidarité, de l’Egalité et du Développement social.


Des changements concernent aussi le poste de Mohamed Najib Boulif qui voit son statut changer. Après avoir été ministre délégué auprès du ministre de l’Équipement, du Transport et de la Logistique, chargé du Transport, il devient Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, chargé du transport.


Jamila El Moussali devient, quant à elle, Secrétaire d’Etat auprès du ministre du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat, de l’économie sociale, chargée de l’artisanat et de l’économie sociale, après avoir été ministre déléguée auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres.


Les nouveaux entrants

Parmi ceux qui font leur entrée au gouvernement, on trouve Mohamed Yatim qui hérite du poste de ministre de l’Emploi et de l’Insertion Professionnelle, ou encore Khalid Samadi au poste de Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Les nouveaux visages du PJD comptent aussi Nezha El Ouafi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Energie, des mines et du développement durable, chargée du développement durable. Avec cette nouvelle entrée, le PJD renforce sa représentativité féminine au gouvernement qu’il dirige pour le deuxième mandat consécutif, après sa victoire aux législatives du 7 octobre dernier.

Par et
Le Desk Newsroom