Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

PropagandeDaech menace l’Espagne si elle ne quitte pas la « coalition chrétienne »

23.08.2017 à 23 H 27 • Mis à jour le 23.08.2017 à 23 H 39
Par
L'Etat islamique a diffusé une vidéo en espagnol mercredi 23 août au soir, dans laquelle il fait l'éloge de ses « frères » responsables des attaques en Catalogne. Deux djihadistes y profèrent des menaces contre l'Espagne, rapporte El Confidencial qui souligne le lien établit par Daech avec le rôle de Madrid au sein de la coalition américaine en Syrie et en Irak

Intitulée La Conquête de Barcelone, la vidéo de près de 3 minutes montre des images, tirées des nouvelles télévisées, du massacre de la Rambla de Barcelone jeudi dernier. Elle est entrecoupée par l’intervention de terroristes, l’un d’eux à visage découvert, demande à Allah, en Espagnol avec un fort accent arabe, « d’accepter l’offrande de nos frères qui ont effectué la conquête de Barcelone ».



« La publication de cette vidéo montre l’implication de l’Etat islamique dans le massacre de Barcelone », explique Manuel Torres Soriano, auteur du livre Al Ándalus 2.0  Le ciberjihad contre l’Espagne. « C’est la première fois qu’il apporte un contenu original en espagnol » sans sous-titres, comme il l’a fait en d’autres occasions, souligne ce professeur de l’Université Pablo de Olavide à Séville, cité par El Confidencial.


La hijra demandée aux musulmans d’Espagne

Un djihadiste appelle ses « frères » à faire « la hijra [migration] vers l’Etat islamique » : « le djihad n’a pas de frontières » (…) Allah sera satisfait de vous », ajoute-t-il.


La vidéo de propagande de l’Etat islamique (source El Confidencial )


L’autre terroriste continue : « Notre guerre avec vous est jusqu’à la fin du monde  Sortez de l’union des chrétiens car sinon nous ne vous laisserons jamais seul », faisant allusion à la coalition internationale, dirigée par les États-Unis, qui en Syrie et en Irak combat l’Etat islamique et où l’Espagne a un rôle très secondaire, commente El Confidential.


« Aux chrétiens d’Espagne [je vous dis de] ne pas oublier le sang versé des musulmans », poursuit-il. « Nous allons venger votre abattage, ce que vous faites maintenant avec l’État islamique », prévient-il. « Avec la permission d’Allah, Al-Andalus sera une fois de plus ce qu’il était autrefois : une terre de califat ».


Le djihadiste conclut en français sur fond de chant qui rappelle le dynamitage des trains à la gare madrilène d’Atocha en 2004, qui était le fait d’Al-Qaida, Daech n’existait pas encore à l’époque…

Par
Le Desk Newsroom