Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

France-MarocLe Cercle Eugène-Delacroix en mission de lobbying à Dakhla

02.11.2017 à 15 H 14 • Mis à jour le 02.11.2017 à 15 H 14
Par
L'association d'élus locaux français d'origine marocaine, dirigée par Salah Bourdi et Khadija Gamraoui, est en un déplacement à Dakhla du 2 au 7 novembre 2017, le troisième en à peine six mois. Le voyage qui concerne aussi des patrons français, est présenté sous le signe de la commémoration de l’anniversaire de la Marche Verte

Le Cercle Eugène-Delacroix (CED), lobby d’élus français formant la cohorte des nouvelles figures de la relation France-Maroc fondé en 2014 en pleine crise diplomatique entre Paris et Rabat, grâce au soutien inconditionnel de l’ambassadeur du royaume Chakib Benmoussa M’jid el-Guerrab et Amélia Lakrafi, élus députés des Français de l’étranger sous la bannière de La République en marche, selon Maghreb Confidentiel, est plus que jamais sur le pont pour défendre les intérêts du royaume dans le dossier du Sahara.


L’association d’élus locaux français d’origine marocaine, dirigée par Salah Bourdi et Khadija Gamraoui, a prévu d’organiser un déplacement à Dakhla du 2 au 7 novembre 2017, le troisième en à peine six mois. Le voyage, balisé par le communicant Omar Alaoui, est présenté sous le signe de la commémoration de l’anniversaire de la Marche Verte lancée en 1975 par Hassan II pour « parachever l’intégrité territoriale du Maroc ».


Outre la vingtaine de ses membres (liste ci-après), l’association invite une brochette de patrons de l’Hexagone à la rencontre des autorités locales qui seront chargés de leur expliquer les atouts socio-économiques et culturels de Dakhla, « la perle du Sud » est depuis quelques années l’objet de toutes les attentions de Rabat.


Salah Bourdi (Maire adjoint D’Epinay sur Seine –  Président du Cercle Eugène Delacroix), Khadija Gamraoui (1ère Maire adjointe de Carrière sous Poissy –  Secrétaire Générale du CED), Habiba Bigdade ( Maire Adjointe de Nanterre –  trésorière du CED), Abdel Ait Omar (Maire Adjoint de Villeneuve la Garenne -membre du bureau du CED),Naima M’faddel (Maire Adjointe de Dreux -membre du bureau du CED) Bahija Atita (Maire Adjointe de Meudon -déléguée Île de France du CED), Samia Kasmi (Conseillere Régionale île de France –  suppléante du député), Zineb El Alaoui ( Clichy La Garenne), Milouda Ala ( Conseillere Régionale des hauts de France), Lahcen Essaid (Villepinte), Said Ait Ouarraz (Conseiller Municipal d’Antony), Fouad Sari ( Maire Adjoint à Vigneux-sur-Seine ), Samira Aidoud ( Conseillere Régionale île de France), Latifa Kharja (Maire Adjointe de Chanteloup), Amel Jaouani ( Maire Adjointe à Tremblay en France),et Hanane Ahssissi (Maire Adjointe à Maule).


« Il sera question de coopération décentralisée, de l’organisation d’un événement culturel d’envergure en 2018 et d’investissements directs dans la région. Le Cercle Eugène Delacroix travaille au rapprochement de la France et du Maroc notamment à travers la coopération décentralisée, des projets culturels, et l’accompagnement d’entreprises », souligne un communiqué de l’association parvenu au Desk.


Mohammed Mraizika, sociologue et membre très actif des cercles d’amitié franco-marocains à Paris, fait partie de la délégation. L’organisation d’un « événement culturel d’envergure en 2018 » est également au programme.

Par
Le Desk Newsroom