Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

PolitiqueLe parlement du PJD fait barrage à Benkirane

26.11.2017 à 17 H 29 • Mis à jour le 26.11.2017 à 17 H 30
Par
La session extraordinaire du conseil national du PJD tenue à Salé ce dimanche devait être décisive pour son secrétaire général qui nourrissait l’ambition de rempiler une troisième fois après le 8ème congrès du parti. Le vote lui a été défavorable : sa seconde grande défaite en moins d’un an

Le conseil national du PJD, réuni en session extraordinaire ce dimanche 26 novembre à Salé, a voté contre l’option d’un troisième mandat pour le secrétaire général Abdelilah Benkirane. Pour ce faire, il fallait une majorité de membres favorables à l’amendement de l’article 16 du règlement intérieur du parti, ce qui a été rejeté par 126 votes sur un total de 231. 87 votants étaient favorables à cet amendement et donc au maintien de Benkirane à la tête du parti, indique le site du PJD, 130 ont dit non, 6 se sont abstenus.


Lire aussi : Benkirane-Ramid : l’affrontement au grand jour


Second revers pour Benkirane, son projet d’interdire le cumul des mandats en tant que ministres au gouvernement et membres du secrétariat général qui nécessitait l’amendement de l’article 37, a lui aussi été retoqué. Par cette mesure exclusive, il voulait éloigner les partisans qui ont accepté de suivre Saâddedine El Otmani dans sa collusion avec les ennemis du RNI qui détiennent les véritables manettes du gouvernement.



En moins d’un an, l’homme fort du premier parti du Maroc aura subi défaite sur défaite, perdant leleadership gouvernemental et la mainmise sur son appareil politique. Ses soutiens comme lui-même reconnaissent du bout des lèvres qu’il s’agit d’un « choix démocratique », et cherchent désormais à souligner sa prééminence idéologique au sein du PJD.

Par
Le Desk Newsroom