Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

FIFAMondial 2026: la lettre de protestation de Faouzi Lekjaâ à Gianni Infantino

02.04.2018 à 16 H 23 • Mis à jour le 02.04.2018 à 17 H 12
Par
Faouzi Lekjaâ, président de la Fédération marocaine de football, a adressé un courrier daté du 25 mars à Gianni Infantino, président de la FIFA pour protester du changement unilatéral et tardif des critères de notation technique de la « task force » attendue au Maroc dans les semaines à venir. Le Desk a obtenu copie du document

Comme nous le rapportions dans un précédent article, le Maroc n’a pas été informé des changements de dernière minute intervenus qui favorisent grandement les Américains. Par conséquent, au vu du calendrier très serré, il est techniquement impossible pour le royaume de satisfaire à ces nouvelles exigences avant la visite d’inspection de la « task force » de la FIFA prévue le mois prochain.


Face à cette surprise de taille, la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a exprimé toute sa colère à la FIFA à travers un courrier envoyé directement par Faouzi Lekjaâ à Gianni Infantino, dont copie a été adressé aux membres du Conseil de l’instance mondiale du football et à l’équipe en charge de l’évaluation technique du dossier marocain.


La correspondance de protestation, datée du 25 mars et rédigée en langue française, et dont Le Desk a obtenu copie, exprime les « inquiétudes du Maroc sur l’équité et la transparence de la procédure d’appel d’offres ». Le document rappelle que la FRMF a des mois durant exprimé des demandes pressantes à la FIFA pour clarifier avec précision la méthodologie du système de notation de la « task force » en termes d’éléments qui devaient être satisfaits par le bid book.



« La FRMF a demandé à de nombreuses reprises à la FIFA, et ce dès le 6 décembre 2017, de recevoir la méthodologie détaillée du processus de notation et ses conditions d’application par la task force. Vous n’ignorez pas que ces informations étaient de nature à orienter tout ou partie du contenu du dossier de candidature qui était en cours de constitution par la FRMF », écrit Lekjaâ à Infantino, exprimant ainsi sa « très grande surprise » de constater que « le système de notation, un document de 50 pages, n’a finalement été transmis à la FRMF que le mercredi 14 mars 2018 à 16h18, (soit moins de 24 heures avant le dépôt du dossier technique marocaine prévu le 15 mars 2018 à 16 heures et à peine plus de 48 heures avant la date limite réglementaire de dépôt du 16 mars 2018 à 17 heures, à une date qui ne permettait plus, matériellement la moindre prise en compte du « scoring system » par la FRMF dans la préparation de son dossier de candidature ».

 

Dans sa lettre, le président de la Fédération dénonce le fait que des critères, inexistants au départ, ont été ajoutés à ce scoring, que d’autres ont été modifiés, imposant de nouvelles règles et limitations.


Lekjaâ poursuit en citant ce qu’il appelle « les déviations majeures » apportées par le nouveau scoring à savoir : une nouvelle formule d’évaluation de l’hébergement introduisant un plafonnement admissible du parc à l’horizon 2026, la modification des jauges d’hôtel, l’introduction d’un « risque de durabilité des infrastructures », jamais mentionné et celui des « nouvelles constructions ».


Autre critère mentionné, la capacité des aéroports (au moins 60 millions de passagers ) avec une formule limitant les extensions, la distance minimale de 90 minutes des villes hôtes vers les aéroports les plus proches et l’exigence nouvelle de présenter des villes ayant au minimum 250 001 habitants pour obtenir la note 2.


La FRMF exprime ainsi sa conviction que le système de notation établi par la « task force » n’est pas conforme aux exigences réglementaires relatives à la sélection et à la sélection du pays hôte pour le Mondial 2026 tout en regrettant n’avoir pas eu la possibilité de partager son analyse avec la FIFA Bidding Team.


Enfin Faouzi Lekjaâ demande à Gianni Infantino de ne pas rendre public ce système de scoring dont il demande la révision avec la FIFA Bidding Team.


Lire aussi notre enquête en 5 volets : 

Partie-1 : Mondial 2026 : les Américains ont tenté de passer en force

Partie-2  : Mondial 2026 : une « task force » décidera du sort du Maroc

Partie-3 : Mondial 2026 : des manœuvres pour disqualifier le Maroc ?

Partie-4  : Mondial 2026 : un retour d’ascenseur d’Infantino aux Américains ?

Partie-5 : Mondial 2026 : quand l’Amérique était au cœur de la corruption de la FIFA

Par @MarocAmar
Le Desk Newsroom