Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

AérienLe PDG de la RAM se rabiboche avec ses pilotes

15.08.2018 à 17 H 40 • Mis à jour le 15.08.2018 à 20 H 23
Par
Abdelhamid Addou, président de la Royal Air Maroc, a adressé ce jour une lettre aux commandants de bord et officiers pilotes de la compagnie reconnaissant « leur rôle et contribution déterminants à son essor ». Un courrier qui fait écho à celui très critique à leur endroit datant du 18 juillet par lequel il les accusait de tous les maux qui accablent la compagnie nationale

Dans un courrier daté du 15 août dont Le Desk a obtenu copie, Abdelhamid Addou confirme aux commandants de bord et officiers pilotes qu’un accord social a été conclu entre la compagnie et l’AMPL.


Le président de la RAM y évoque des « semaines éprouvantes, cela devrait néanmoins renforcer notre détermination (…) et inscrire notre compagnie dans une trajectoire pérenne ».



Il affirme en outre « qu’en dépit des récents événements regrettables ayant pu offenser, la compagnie reconnaît le rôle et la contribution déterminants de ses pilotes à son essor, et salue leur haut niveau de maturité, leur rigueur et leur sens du devoir qui constituent les atouts pour Royal Air Maroc ».


Cette écrit fait écho à celui très critique que Addou avait adressé aux pilotes au plus fort de la crise. Dans une lettre ouverte aux commandants de bord datée du 17 juillet et dont Le Desk avait reproduit copie, Abdelhamid Addou, accusait les pilotes de mener une « grève dévastatrice » de nature à bloquer toute initiative de développement et tuant dans l’œuf son ambition programme de doublement de la flotte pour atteindre la taille critique de 60 appareils justifiant ainsi le statut de hub régional dont se targue déjà l’aéroport Mohammed V de Casablanca. « Les commandes d’avions prévues seront annulées car nous ne disposons pas des moyens financiers pour les acquérir », annonçait-t-il.


Une situation d’incertitude décrite par Addou en des termes alarmistes : « Nous sommes condamnés à réécrire la même histoire, la même depuis 20 ans », avait-il écrit de dépit.


Pour rappel, un accord entre la Royal air Maroc et l’Association marocaine des pilotes de ligne (AMPL) a été conclu mardi soir, avait annoncé la compagnie nationale par voie de communiqué, mettant un terme à plusieurs semaines de grève des pilotes et l’annulation de dizaines de vols provoquant le chaos sur ses lignes. Si le contenu de cette entente n’est pas encore dévoilé, les deux parties « se félicitent de la conclusion d’un accord regroupant les points de convergence et ré-instaurant le climat de confiance ». Elles ont souligné leur engagement « à œuvrer ensemble à l’amélioration de l’expérience client pour les passagers de la compagnie ».

Par
Le Desk Newsroom