Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DrogueUn projet hispano-colombien de type «Air Cocaïne» avorté à Dakhla

16.12.2018 à 13 H 10 • Mis à jour le 16.12.2018 à 23 H 59
Par La rédaction
Un réseau criminel transnational envisageait de mettre en place une piste clandestine pour les avions utilisés dans le trafic de cocaïne en provenance d’Amérique latine et à destination de l’Europe, dans les environs de Dakhla, en plein Sahara

Les informations divulguées par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) semblent sorties tout droit d’un épisode de la série Narcos.


Les investigations menées dans le cadre du récent démantèlement d’un réseau criminel transnational de trafic international de cocaïne, les enquêteurs sont parvenus, samedi 15 décembre à localiser une ferme dans les environs de la région de Boujdour, sur la façade atlantique sud du Maroc, soupçonnée de servir de base arrière pour faciliter les opérations de stockage et de trafic de cocaïne.


« La ferme a été localisée suite à un interrogatoire avec l’un des mis en cause de nationalité colombienne interpellé dans le cadre de ce réseau criminel », indique le BCIJ dans un communiqué, précisant que l’opération de perquisition a été soldée par la saisie d’équipements et de matériels en relation avec les voies aériennes de trafic international de cocaïne.



Il s’agit de trois tonnes et 100 litres de carburants pour avions (kérosène), trois grandes pompes à carburant, deux moteurs, cinq générateurs électriques, des pièces de rechange pour les pompes, des câbles électriques et 46 conteneurs comprenant 2 700 litres de carburant, outre des équipements mécaniques, précise-t-on de même source.


Les recherches et investigations effectuées ont montré que le mis en cause de nationalité colombienne avait suivi des sessions d’entrainement en aviation, et qu’il est entré illégalement au Maroc en vue de participer à la mise en place d’une piste clandestine d’atterrissage dans les environs de Dakhla, afin d’assurer le décollage et l’atterrissage des avions que le réseau criminel envisageait d’utiliser dans les opérations de trafic de cocaïne en provenance d’Amérique latine vers l’Europe, en transitant par le Maroc, fait savoir le communiqué relayé par l’agence MAP.



Le BCIJ poursuit ses opérations de ratissage dans les environs de Dakhla, en coordination avec les services de sûreté territorialement compétents, afin de détecter et de localiser les pistes que les membres de ce réseau criminel voulaient prendre comme piste d’atterrissage des avions utilisés dans le trafic, poursuit la même source.


Le communiqué rappelle que la Brigade de lutte contre le crime organisé relevant du BCIJ avait saisi, le week-end dernier, 1 tonne et 4 kilogrammes de cocaïne et arrêté 17 individus pour leurs liens présumés avec un réseau criminel transnational actif dans le trafic international de cocaïne, dont deux Espagnols et trois ressortissants colombiens.

Par La rédaction
Le Desk Newsroom