Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Etats-UnisVingt morts au Texas: la police enquête sur un mobile raciste

04.08.2019 à 14 H 23 • Mis à jour le 04.08.2019 à 14 H 23
Par La rédaction
Vingt personnes ont trouvé la mort dans une tuerie de masse survenue samedi 3 août à El Paso (Texas). Selon les premiers éléments de l’enquête, le mobile de l’attaque terroriste pourrait être raciste. Un manifeste attribué au tueur et diffusé sur Internet dénonce « une invasion hispanique du Texas » et fait référence à l’attentat islamophobe de Christchurch, en Nouvelle-Zélande

Un homme blanc de 21 ans a tué vingt personnes, samedi 3 août, en ouvrant le feu aux abords d’un supermarché prisé de la communauté hispanique à El Paso, au Texas, dans le sud des États-Unis.


La fusillade a également fait vingt-six blessés, dont certains se trouvaient, samedi soir, dans un état critique, selon l’agence France-Presse. Le tireur a été interpellé et placé en garde à vue par la police, qui soupçonne un crime à caractère raciste.


Un manifeste, attribué au terroriste, circule sur Internet (lire sur ce sujet un article du New York Times). Le texte dénonce notamment « une invasion hispanique du Texas » et fait référence à l’attentat islamophobe commis par un suprémaciste blanc dans deux mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande qui avait fait 51 morts, le 15 mars.


« Actuellement, nous avons un manifeste de cet individu qui indique qu’à un certain degré il a un lien avec un potentiel crime haineux », a annoncé le chef de la police d’El Paso Greg Allen lors d’une conférence de presse.


« Ce manifeste transpire le racisme, l’intolérance et la division », a réagi Veronica Escobar, élue démocrate au Congrès américain et originaire d’El Paso, ville dont la population est à 80 % hispanique, selon des statistiques de 2018.


Lire aussi : Donald Trump ou la foire permanente aux boucs émissaires

Par La rédaction
Le Desk Newsroom