Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Covid-19Le cours de Moderna bondit de 26% après l’annonce de premiers résultats positifs sur son vaccin

18.05.2020 à 16 H 18 • Mis à jour le 18.05.2020 à 17 H 28
Par
Le laboratoire américain Moderna qui a reçu du gouvernement américain près d’un demi-milliard de dollars, a annoncé lundi des «données intérimaires positives» de la phase initiale des essais cliniques de son projet de vaccin contre le nouveau coronavirus, sur un petit nombre de volontaires. Le cours de son action a progressé de 26% au Nasdaq

Les premiers essais humains sur un vaccin contre le coronavirus réalisés par l’américain Moderna ont produit des anticorps Covid-19 chez les 45 participants, a indiqué lundi la société de biotechnologie. Cette annonce a fait grimper la valeur des actions de l’entreprise en bourse de près de 26 %.



Chaque participant a reçu une dose de 25, 100 ou 250 microgrammes, avec 15 personnes dans chaque groupe de dose. Les participants ont reçu deux doses du vaccin potentiel par injection intramusculaire dans le bras supérieur à environ 28 jours d’intervalle.


Au 43ème jour, ou deux semaines après la deuxième dose, les niveaux d’anticorps de liaison dans le groupe à 25 microgrammes étaient aux niveaux généralement observés dans les échantillons de sang de personnes qui se sont rétablies de la maladie, a indiqué la société.


Les personnes ayant pris la dose de 100 microgramme avaient des anticorps qui « dépassaient de manière significative les niveaux » chez les patients rétablis. Les données sur une deuxième dose n’étaient pas encore disponibles pour le groupe de 250 microgrammes, a précisé Moderna.


Le vaccin a également produit des anticorps neutralisants contre Covid-19 chez au moins huit participants, a indiqué la société. Les experts ont déclaré que les anticorps neutralisants semblent être importants pour acquérir une protection.


L’entreprise a indiqué qu’elle procédait selon un calendrier accéléré, la deuxième phase impliquant 600 personnes devant débuter prochainement, et une troisième phase devant débuter en juillet impliquant des milliers de personnes en bonne santé. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux a donné à Moderna son feu vert pour la deuxième phase au début du mois.


Si ces essais se déroulent bien, un vaccin pourrait être disponible pour une utilisation généralisée d’ici la fin de l’année en cours ou début 2021, a déclaré à la presse le médecin-chef de Moderna, le Dr Tal Zaks.


Le nombre de doses qui pourraient être prêtes n’est pas clair, mais le Dr Zaks a noté : « Nous faisons de notre mieux pour produire autant de millions que possible. »


Moderna a affirmé que des tests supplémentaires sur des souris vaccinées puis infectées ont révélé que le vaccin pouvait empêcher le virus de se répliquer dans leurs poumons et que les animaux avaient des niveaux d’anticorps neutralisants comparables à ceux des personnes vaccinées. Il n’y a pas encore de traitements ni vaccin officiellement approuvés pour le Covid-19 qui a fait, à ce jour, au moins 315 225 morts et 4,7 millions infections dans le monde depuis son apparition dans la ville chinoise de Wuhan il y a plus de quatre mois, selon l’Université Johns Hopkins. Des responsables américains ont déclaré que le développement d’un vaccin pour prévenir Covid-19 prendrait au plus tôt 12 à 18 mois.


Lire aussi : Moncef Slaoui accusé “d’énorme conflit d’intérêts”  par Elizabeth Warren.

Par
Le Desk Newsroom