Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ArméeL’Algérie accuse le Maroc d’installer à la frontière une station d’espionnage militaire avec l’aide d’Israël

24.06.2020 à 02 H 02 • Mis à jour le 24.06.2020 à 02 H 08
Par
Selon le site TSA, l’Algérie envisagerait l’édification d’une base militaire à sa frontière avec le Maroc en riposte à un projet similaire lancé par Rabat destiné à abriter « des structures d’espionnage électronique » avec « l’aide des Israéliens ». Les Forces armées royales avaient précisé fin mai qu’il s’agissait d’une simple caserne à Jerada…

Selon le site d’information TSA qui cite une « source sure », l’Algérie s’apprête à lancer un projet de construction d’une base militaire près de la frontière avec le Maroc.


« Le projet, dont on ignore les détails, intervient en réponse à la récente initiative marocaine de construction d’une base militaire non loin des frontières algériennes », avance le média qui affirme que pour le pouvoir algérien, « le projet marocain est clairement dirigé contre l’Algérie ».


TSA ajoute que « contrairement aux affirmations de Rabat, il ne s’agit pas d’une simple caserne mais bien d’une base militaire qui s’étend sur 23 hectares ».

 

La source de TSA va plus loin dans ses allégations accusant les Forces armées royales d’ériger à 37 kilomètres du territoire algérien « des structures d’espionnage électronique » avec « l’aide des Israéliens ».


« Nous allons construire une base similaire ou plus dans le cadre de la réciprocité. Nous avons tout ce qu’il faut pour monter un tel projet », a indiqué la source de TSA.


A l’origine de cette escalade, le décret n° 2.20.337, relatif au transfert d’un lot de terrain relevant du régime forestier au domaine privé de l’Etat, qui mentionnait qu’une « base militaire » sera érigée sur un terrain d’une superficie d’environ 23 ha, dans la forêt de Beni Yaala, commune de Laâouinate à Jerada, au cœur de la région de l’Oriental.


Selon le texte, la valeur du terrain a été fixée à près de 1,16 million de dirhams, et sera décaissée par le ministère délégué auprès du Chef de gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale.


A sa publication fin mai, l’information avait déjà été accompagnée d’articles alarmistes parus dans la presse algérienne, alimentant ainsi les tensions persistantes entre les deux piliers du Maghreb et leur frénétique course à l’armement.


Dans un précédent article, Le Desk indiquait que tant la topographie du terrain (au cœur d’une forêt), sa superficie plutôt réduite, que son emplacement très exposé, ne lui confère pas à priori l’appellation de « base » qui est réservée à l’armée de l’air ou à la marine, même si c’est le terme utilisé par le décret.


Le Maroc dispose depuis longtemps d’un chapelet de bases aériennes disposées à des points stratégiques suffisants pour la défense du territoire et héritées du Protectorat et plus tard des installations du Strategic Air Command américain. La plus imposante, Ben Guérir, a pris une nouvelle importance avec la livraison de chasseurs Lockheed F-16C/D, regroupés dans trois escadrons de chasse (Falcon, Spark et Viper).


Les futures installations de Jerada devraient a priori tout au plus accueillir une garnison ou une caserne dédiée à l’entrainement, à la formation des soldats et à la surveillance d’une portion de la frontière, déduisait Le Desk. Ce qui a été par la suite corroboré le 30 mai par un communiqué de l’armée affirmant qu’il s’agit seulement d’une « petite caserne à vocation d’hébergement de troupes sans but opérationnel ».


Le renseignement militaire algérien affirme donc à contrario qu’il s’agit d’une station d’écoute sophistiquée dotée de grandes oreilles destinées selon cette thèse à épier les mouvements et les communications de son armée avec le soutien discret de l’Etat hébreu… 


Cette nouvelle polémique va sans nul doute alimenter la longue série de chassés croisés médiatiques entre les deux rivaux du Maghreb, dont le précédent acte a tout récemment concerné l’affaire du consul du Maroc à Oran

Par
Le Desk Newsroom