Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

EtudeLa société canadienne Aya compte étendre sa mine d’argent marocaine de Zgounder

07.08.2020 à 21 H 36 • Mis à jour le 07.08.2020 à 21 H 36
Par
La mine de Zgounder (à l’ouest de Ouarzazate), entrée en production commerciale en janvier 2019 dispose déjà de ressources suffisantes pour produire 1,35 million d’onces d’argent sur 10 ans

La société minière canadienne Aya Gold &  Silver (ex-Maya) dit avoir lancé l’étude de faisabilité pour l’expansion de sa mine d’argent de Zgounder au Maroc en partenariat avec la société montréalaise DRA Met-Chem, une division de DRA Global.


La mine d’argent Zgounder fonctionne actuellement à environ 500 t / j avec une capacité nominale de 700 t / j. Ce qui permet notamment à la compagnie de produire jusqu’à 4 000 g de concentré d’argent par tonne de minerai traitée, grâce à une technique de raffinage développée avec son partenaire chinois Xinhai.


Aya estime que l’étude de faisabilité soutiendra une augmentation significative du tonnage, avec un objectif préliminaire de 2 000 t / j.


« Cet objectif sera défini plus en détail dans les mois à venir et est conforme aux hypothèses de croissance interne des ressources », a-t-il déclaré.


Une évaluation économique préliminaire de 2018 sur Zgounder a estimé une durée de vie du projet de 10 ans avec les ressources actuelles jusqu’en 2027, le broyage augmentant à 2000 t / j en 2021 et la production d’argent passant de 1,354 Moz / an à 4,762 Moz / an.


Benoit La Salle, président d’Aya, a déclaré que les solides fondamentaux de l’argent, ainsi que le programme d’exploration de forage prévu par la société, lui ont donné confiance dans la croissance des ressources et le potentiel d’expansion de Zgounder.


« L’étude de faisabilité est un pas en avant important pour maximiser la valeur pour les actionnaires », a-t-il déclaré. « Nous sommes en train de constituer une équipe d’experts hautement qualifiés pour terminer l’étude d’ici le quatrième trimestre (trimestre de décembre) 2021. »

 

Pour rappel, la mine d’argent Zgounder est entrée en production commerciale en janvier 2019. Selon une étude réalisée il y a deux ans, elle dispose de ressources suffisantes pour produire 1,35 million d’onces d’argent sur 10 ans.


Son portefeuille minier, le gisement polymétallique de Boumadine, est situé dans les montagnes de l’Anti-Atlas, à l’est du Maroc. Il comprend également les propriétés Amizmiz et Azegour avec des occurrences d’or, de tungstène, de molybdène et de cuivre couvrant plus de 100 kilomètres carrés dans le district minier du Maroc.

Par
Le Desk Newsroom