Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

AutomobileLes ventes de véhicules automobiles en chute de près de 20% à fin 2020

07.01.2021 à 20 H 28 • Mis à jour le 07.01.2021 à 20 H 28
Par
Le déconfinement du 11 juin a permis une reprise des ventes des voitures particulières qui ont atteint au 2ème semestre les niveaux de 2019 sur la même période. Cependant, cette reprise n'a pas permis un rattrapage des volumes des mois de confinement

Les ventes de voitures neuves se sont situées à 133.308 unités au titre de l’année 2020, en régression de 19,7 % par rapport à l’année précédente, a annoncé, jeudi, le président de l’Association des importateurs de véhicules automobiles au Maroc (AIVAM), Adil Bennani.


Avec 133 308 unités vendues en 2020, le marché connait une régression « exceptionnelle » par rapport à l’année 2019, a fait savoir M. Bennani lors d’une conférence de presse digitale consacrée à la présentation du Bilan du secteur en 2020, précisant que le segment des voitures particulières (VP) a connu une baisse de 21,1 % alors que le segment des véhicules utilitaires légers (VUL) a reculé de 7,9 %.


La baisse considérable des ventes s’explique principalement par la situation pandémique liée au nouveau Coronavirus, a-t-il souligné, notant que les ventes se sont effondrées à partir du mois de mars suite au confinement généralisé.


Selon le Président de l’AIVAM, le déconfinement du 11 juin a permis une reprise des ventes des VP qui ont atteint au 2ème semestre les niveaux de 2019 sur la même période. Cependant, cette reprise n’a pas permis un rattrapage des volumes des mois de confinement.


Pour les ventes VUL, elles ont suivi la même tendance que les ventes des VP avec toutefois une reprise plus rapide dès juin, a indiqué Bennani, faisant observer que le mois de décembre a été marqué par un net bond des ventes VUL à 29,9 % comparé au même mois de 2019.


Concernant les autres composantes du marché, la composante Taxis a enregistré un niveau important d’immatriculations qui ont évolué de 233 % par rapport à 2019 à 7.130 unités, boostées notamment par le retour de la subvention pour le renouvellement des grands et petits taxis mise en arrêt depuis 2019. Pour le total Immatriculations, Bennani a fait état d’une baisse importante et confirmée du marché, soit un repli de 30 % à 171.180 unités, ajoutant que les importations des véhicules d’occasion (VO) s’inscrivent « drastiquement » en baisse de 60 % par rapport à l’année dernière. « Les VO accusent également le coup avec -30 % des mutations », a-t-il précisé.


Renault parvient à garder sa place de leader

S’agissant de l’évolution des ventes par marque, Bennani a indiqué que malgré la plus forte baisse de 34 % du Top 10 des marques VP, Renault (14 235 unités écoulées et une part de 12,2 %) parvient à maintenir sa position de leader juste après Dacia qui reste en tête des ventes au Maroc avec 31,2 % de parts de marché et 36.548 unités écoulées. La forte baisse des ventes est généralisée, excepté pour Opel qui est dans une phase de relance dans le marché marocain et qui continue de progresser (+47 %) dans un marché en net recul, s’est réjoui M. Bennani, faisant savoir que le poids des Top 10 représente plus de 82 % des ventes VP.


Du côté du marché des VUL, il est moins impacté que celui des VP, accusant toutefois une importante baisse de son volume (-7,9 %). La marque DFSK qui a été introduite dans le marché en 2019 se hisse à la première place des ventes VUL avec une progression record de 66,5 %, a-t-il relevé, notant que globalement les parts de marché se maintiennent sur le segment des VUL.


Pour ce qui est des parts de marché et croissance des ventes par ville pour les VP, Bennani a fait remarquer que la quasi totalité des villes sont en retrait. Une plus forte baisse des ventes a été enregistrée à Marrakech avec 31,7 %, une baisse moins importante que la moyenne à Agadir (-14,6 %) et une quasi résilience des ventes à Tanger (-2,1 %).


Concernant les ventes des voitures Premium, il a révélé qu’elles représentent 9 % des ventes totales VP, étant autant impactées que les ventes généralistes avec une baisse de 21 % (10 481 unités).


Le Trio Mercedes-Benz, BMW et Audi maintient sa position de 2019 et représente plus de 56 % des ventes premium, a-t-il noté, soulignant que Porsche se démarque avec une croissance de ses ventes de 35,3 % poussées par une offre Plug-In Hybride.


Les trois places du podium restent dominées par Mercedes, BMW et Audi avec des parts de marché de 20,6 %, 19,3 % et 16,4 % respectivement. Ces trois constructeurs allemands ont, en effet, écoulé respectivement 2 163, 2 022 et 1 718 unités au titre de 2020.


Pour les perspectives de l’année 2021, Bennani prévoit un retour à la croissance dans un contexte économique fragile et une progression de 10 % soit 145 000 à 150 000 unités.

Par
Le Desk Newsroom