Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

BiotechL’UE pourrait financer une usine de vaccins au Maroc dédiée à l’Afrique

18.02.2021 à 10 H 51 • Mis à jour le 18.02.2021 à 10 H 51
Par et
Un porte-parole de l’Union européenne a souligné que dans le cas où des entreprises pharmaceutiques feraient une proposition claire et structurée, réunissant toutes les conditions d’une chaîne de production satisfaisante au Maroc, Bruxelles est prête à participer au financement d’une unité de production de vaccins au Maroc dédiée au continent africain

La Commission européenne est prête à participer au financement d’une unité de production de vaccins au Maroc dédiée à l’Afrique, a affirmé, jeudi, un de ses porte-paroles dans une déclaration exclusive à la MAP.


Interrogé sur le rôle que peut jouer le Maroc au regard de son positionnement en tant que hub vers le continent africain, afin de soutenir à la fois la souveraineté de l’Europe dans les domaines de l’économie de la vie et être une plate-forme pour l’Afrique, le porte-parole a souligné que « dans le cas où des entreprises pharmaceutiques feraient une proposition claire et structurée, réunissant toutes les conditions d’une chaîne de production satisfaisante au Maroc – incluant les conditions techniques, réglementaires, de licence – la Commission européenne pourrait participer au financement d’une unité de production de vaccins dans le Royaume ».


Le porte-parole a jugé « important que l’Afrique se dote d’une capacité endogène de production de vaccins ».


« Cette infrastructure est nécessaire au-delà de la pandémie du Coronavirus », a-t-il expliqué, notant que « des discussions sont en cours à ce sujet entre l’Union européenne et l’Union Africaine ».


Le porte-parole de l’exécutif européen a précisé que « les instruments financiers dont la Commission dispose, notamment le Fonds européen pour le Développement Durable Plus (EFSD+), sont appropriés dans l’appui à des partenariats public-privé en général et dans ce domaine en particulier ».


Le Maroc envisage une alliance avec le Chinois Sinopharm

Il a, par ailleurs, rappelé que la Commission européenne a mobilisé 456 millions d’euros d’aide bilatérale pour répondre aux besoins immédiats d’ordre sanitaire et socio-économique au Maroc dans la cadre de la réponse à la pandémie du Coronavirus.


Pour rappel, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a souvent évoqué l’éventualité pour le Maroc de se lancer dans la production de vaccins à l’aune de la crise du Covid-19. Il avait fait mention d’un accord de principe avec le Chinois Sinopharm qui livre son vaccin anti-Covid-19 au royaume dans le cadre de la campagne nationale de vaccination et dont le contrat prévoit une clause de transfert de know-how dans la perspective d’une unité de fabrication au sein de la future Cité Mohammed VI Tanger Tech.


A ce jour, très peu de laboratoires marocains détiennent le potentiel de développer des unités de biotech. On peut citer dans ce club restreint Sothema qui a collaboré aux tests cliniques de phase III du vaccin Sinopharm de Wuhan et qui dispose d’une unité expérimentale et Pharma 5 qui s’est dotée récemment d’une nouvelle unité industrielle high tech.

Par et
Le Desk Newsroom