Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DiplomatieSahara: Le Polisario a accepté Staffan de Mistura comme émissaire de l’ONU

21.05.2021 à 11 H 41 • Mis à jour le 21.05.2021 à 11 H 42
Par
Ancien médiateur de l'ONU en Syrie, Staffan de Mistura a été proposé par le Secrétaire général de l'ONU pour être le cinquième émissaire de l'organisation onusienne pour ce territoire non autonome. Jusqu'ici, Rabat réserve sa réponse à l'ONU

Le Front Polisario a donné son accord concernant la désignation du Suédois Staffan de Mistura comme nouvel émissaire des Nations Unies pour le Sahara occidental, en remplacement de l’Allemand, Horst Kohler, qui a démissionné de ce poste en 2019 « pour raisons de santé », rapporte l’agence de presse algérienne APS qui cite une source du Front.


« Le Front Polisario a donné son accord le 29 avril dernier, notant que si le nom de Staffan de Mistura n’a toujours pas été annoncé officiellement par l’ONU, c’est certainement en raison de blocages que le Maroc aurait dressé face à la nomination de ce diplomate », avance la même source.


Contactée par Le Desk à l’évocation de la candidature de Mistura fin avril, une source de haut rang au ministère des Affaires étrangères démentait encore toute approbation à ce stade par le Maroc.


« Nous sommes encore au stade de l’évaluation de cette candidature et nous ne décidons pas sur un nom ou sur l’origine ou la nationalité d’un prétendant à ce poste, mais sur sa capacité à mener son mandat », expliquait-elle. « Ce qui est essentiel à nos yeux aujourd’hui est de considérer le cap qui sera donné à sa mission. Si nous estimons que nous serons amenés à revenir à un cycle de rhétoriques, cela n’est pas un objectif pour nous. Notre position sera guidée par les seuls intérêts du Maroc, le profil du candidat se devra être compatible avec ces conditions », ajoutait-elle. « L’attitude du Polisario, qu’il accepte ou refuse, ne pèse pas dans notre approche, et nous ne réagissons pas à ses choix, mais à la pleine aptitude de la personne à qui sera dévolue le mandat », concluait la même source.


Ancien médiateur de l’ONU en Syrie, Staffan de Mistura a été proposé par le Secrétaire général de l’ONU pour être le cinquième émissaire de l’organisation onusienne pour ce territoire non autonome.


L’ONU a déjà nommé quatre médiateurs pour tenter de régler, en vain, ce conflit vieux de quarante six ans. Il s’agit des deux américains James Baker et Christopher Ross, de l’ancien président allemand, Horst Köhler et du hollandais Peter Van Walssun.


Récemment, le SG de l’ONU par la voix de son porte-parole Stéphane Dujarric s’est dit « déterminé » à poursuivre sa quête d’un émissaire pour le Sahara occidental, tout en reconnaissant qu’il « s’agit d’un poste compliqué pour lequel il a toujours été un peu difficile de trouver la bonne personne ».


Staffan De Mistura, proposé par le SG de l’ONU pour relancer le processus de paix au Sahara Occidental, à l’arrêt depuis 2019, a été nommé en 2014 envoyé spécial sur la crise en Syrie.


Il a eu à assumer le rôle de facilitateur pour les pourparlers de paix en Syrie, une fonction précédemment occupée par l’Algérien Lakhdar Brahimi, qui a démissionné en mai et avant lui par Kofi Annan.


Possédant deux nationalités, italienne et suédoise, le diplomate, 74 ans, cumule quatre décennies d’expérience à l’ONU, dans les zones touchées par le conflit aussi bien que dans les agences humanitaires.


L’ancien médiateur a déjà offert ses bons offices en Irak et en Afghanistan où il a servi en tant que chef des missions de l’ONU dans ces deux pays.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom