Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Discours royalMohammed VI met fin à la crise avec l’Espagne

21.08.2021 à 01 H 29 • Mis à jour le 21.08.2021 à 01 H 29
Par
Dans son discours du 20 août, le monarque a affirmé que la nouvelle relation avec Madrid doit être fondée sur « la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements », souhaitant ainsi « inaugurer une étape inédite » dans les rapports entre les deux pays

Le Roi Mohammed VI a officiellement tourné la page de la crise diplomatique ouverte avec l’Espagne, souhaitant « inaugurer une étape inédite » dans les relations entre les deux pays, qui doivent reposer sur « la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements ».


« Avec un optimisme sincère, nous exprimons le désir de continuer à travailler avec le gouvernement espagnol et son président, Pedro Sánchez, afin d’inaugurer une étape sans précédent dans les relations entre nos deux pays », a déclaré le monarque ce vendredi dans son discours à la Nation à l’occasion du 68ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple.


 « Une crise sans précédent »

Mohammed VI a ainsi évoqué pour la première fois la crise déclenchée en avril dernier par l’hospitalisation en Espagne du leader du Front Polisario, Brahim Ghali, et l’afflux massif de migrants qui s’en est suivi en mai dans l’enclave de Sebta (Ceuta).


Ces événements ont conduit à la plus grande brouille vécue dans les relations entre les deux pays depuis la crise de l’îlot Leila (Perejil) en 2002.


Il s’agit, comme l’a lui-même exprimé le roi dans son discours, « d’une crise sans précédent qui a fortement ébranlé la confiance mutuelle et soulevé plusieurs questions sur leur avenir ».


Mais ces dernières semaines, et après le limogeage de l’ancienne ministre espagnole des Affaires étrangères Arancha González Laya, le Maroc a montré des signes de rapprochement, comme accepter le retour des centaines de mineurs entrés à Ceuta en mai.


Aujourd’hui, Mohammed VI a affirmé que le Maroc a œuvré avec « la plus grande tranquillité, une totale clarté et un esprit de responsabilité » pour parvenir à une entente avec l’Espagne », échanges dont lui-même a pris part, a-t-il révélé.


Le monarque a suivi « personnellement et directement le processus de dialogue, ainsi que le développement des conversations », qui visaient, a-t-il fait remarquer, « non seulement à trouver une issue à cette crise, mais aussi à profiter de l’opportunité de redéfinir les bases et les paramètres régissant ces relations ».


Le Maroc est, selon Mohammed VI, « engagé à construire des relations solides, constructives et équilibrées, notamment avec les pays voisins » comme l’Espagne.


Son intention est, a-t-il affirmé, « de renforcer les fondements classiques qui sous-tendent ces relations, à travers une compréhension commune des intérêts des deux pays ».


Pas de mention explicite de l’Allemagne et de l’Algérie

Le monarque a également eu de bons mots pour évoquer les relations entre le Maroc et la France, soutenues, a-t-il rappelé, par les liens forts « d’amitié et d’estime mutuelle » qui l’unissent à son président, Emmanuel Macron.


En revanche, il n’a pas évoqué les relations avec l’Allemagne, pays avec lequel le Maroc est en crise diplomatique depuis mai dernier, lorsqu’il a rappelé son ambassadeur à Berlin pour des consultations et a reproché à ce pilier de l’Europe  son « attitude négative » sur la question du Sahara.


Il n’a pas non plus, expressément fait mention de l’Algérie, avec qui Rabat entretient également des relations difficiles, qui se sont aggravées depuis le rapprochement du Maroc avec Israël et de la reconnaissance par les États-Unis de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. Le roi avait dans son précédent discours tendu la main au pouvoir algérien qui l’a ignorée. La présidence algérienne a même accusé le Maroc d’être derrière les immenses incendies de forêt qui ont ravagé plusieurs régions du pays, dont la Kabylie.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom