Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DiplomatieSahara : A la veille d’une réunion du Conseil de sécurité, Bourita reçoit une délégation du lobby juif américain

27.10.2021 à 20 H 34 • Mis à jour le 27.10.2021 à 20 H 34
Par
La venue au Maroc de l'American Jewish Committee, l'une des plus vieilles et influentes organisations du lobby juif américain coïncide avec la prochaine tenue à New York d’une réunion du Conseil de sécurité dédiée au renouvellement du mandat de la Minurso, alors que l’Algérie souffle le chaud et le froid à l’ONU

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a reçu, mercredi à Rabat, une délégation de l’American Jewish Committee (AJC), rapporte la MAP.


La venue au Maroc de l’une des plus vieilles et influentes organisations du lobby juif américain coïncide avec la prochaine tenue à New York d’une réunion du Conseil de sécurité dédiée au renouvellement du mandat de la Minurso, alors que l’Algérie souffle le chaud et le froid à l’ONU sur le futur du processus politique dans le différend régional du Sahara Occidental et ferraille contre le statut d’observateur d’Israël au sein de l’Union africaine.


Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue, le responsable des affaires politiques au sein de l’AJC, Jason F. Isaacson, a indiqué que les entretiens avec Bourita ont porté notamment sur la stabilité régionale, la paix et l’importance des relations entre les États-Unis et le Maroc, « un Etat ayant la plus longue relation diplomatique avec notre pays » et qui « partage les mêmes valeurs » avec les États-Unis d’Amérique, note la MAP.


Et d’ajouter que les membres de la délégation ont discuté avec Bourita « des intérêts communs entre notre communauté et le peuple marocain ainsi que de la souveraineté du Royaume sur le Sahara marocain ».


Isaacson a, en outre, affirmé, que le Maroc « a marqué l’histoire » sous la conduite du Roi Mohammed VI, par la signature des Accords d’Abraham et la normalisation des relations avec Israël.


Isaacson, fervent lobbyiste du Maroc à Washington

Dans une tribune publiée en février dernier, Jason F. Isaacson, faisant écho à la sortie précédente d’Elliott Abrams qui fustigeait la position anti-marocaine du trio Baker-Bolton-Inhofe, avait pressé le président américain Joe Biden de soutenir le plan d’autonomie marocain au Sahara.


« La nouvelle administration doit tirer parti de tous les outils à sa disposition, y compris ceux qui lui sont laissés par son prédécesseur », affirmait Isaacson qui avait été en 2009, fait Chevalier de l’ordre du Trône. Une distinction remise lors d’une cérémonie à New York par l’ancien ministre des Affaires étrangères et actuel conseiller royal, Taieb Fassi Fihri.


La délégation de l’AJC avait été reçue la veille, alors que Bourita était sur le chemin du retour de Kigali, par le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication Mohamed Mehdi Bensaid. Au cours de leur rencontre, les deux parties « ont discuté des moyens de développer la coopération bilatérale, fortement soutenue par le Comité, particulièrement en matière de préservation de la paix et de la stabilité, et de développement du Moyen-Orient », avait indiqué une communication officielle


Bensaid et la délégation du Comité juif américain « ont également passé en revue les efforts du Maroc pour la lutte contre l’extrémisme et le terrorisme et évoqué nombre de questions régionales et internationales. Le rôle de la culture, du développement économique et du développement des compétences des jeunes a été aussi au centre des discussions ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom