logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

RailONCF: Un chiffre d’affaires en nette hausse tiré par la bonne reprise de l’activité voyageurs

01.07.2022 à 00 H 16 • Mis à jour le 01.07.2022 à 00 H 19
Par
TGV
L'activité voyageurs de l'Office national des chemins de fer (ONCF) a confirmé sa bonne reprise en 2021, avec un nombre de passagers en amélioration de 63% à 34,4 millions de voyageurs. Le chiffre d'affaires global de l'Office s'est élevé à près de 3,63 milliards de dirhams (MMDH) en 2021, en hausse de 29% par rapport à 2020

L’activité voyageurs de l’Office national des chemins de fer (ONCF) a confirmé sa bonne reprise en 2021, avec un nombre de passagers en amélioration de 63 % à 34,4 millions de voyageurs.


« L’activité voyageurs a confirmé sa bonne reprise, en enregistrant une notable croissance par rapport à 2020. Les réalisations à fin décembre 2021, dénotent d’un rebond exponentiel de l’ensemble des indicateurs : le nombre de passagers s’est amélioré de 63 % en passant de 21,1 millions en 2020 à 34,4 millions de voyageurs en 2021 », indique l’Office dans un communiqué publié à l’issue de la réunion de son Conseil d’Administration tenue, jeudi à Rabat, sous la présidence du ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil.


Le chiffre d’affaires de l’activité a ainsi progressé de 92 % à 1,546 milliard de dirhams (MMDH) en 2021, contre 803 millions de dirhams (MDH) une année auparavant, fait savoir la même source.


Témoignant de ces bonnes performances, Al Boraq boucle sa 3ème année en passant en mode de traction à base d’énergie éolienne, pour une mobilité écoresponsable. Il a conquis en 2021, avec +100 % de nouveaux utilisateurs en transportant 2,59 millions de passagers, contre 1,3 millions de voyageurs en 2020. Il a généré un chiffre d’affaires de 344 MDH en 2021, en augmentation de 108 % comparativement à 2020.


Enregistrant une amélioration soutenue de ses indicateurs, le transport ferroviaire fret et phosphates a fait preuve d’une forte résilience en s’inscrivant dans ce même trend de croissance. Avec plus de 25,5 millions de tonnes de marchandises transportées au cours de 2021, soit +3,7 % par rapport à 2020, il a généré un chiffre d’affaires de 1,853 MMDH, soit +2,7 % par rapport à 2020.


Abdeljalil a loué les efforts déployés par l’Office pour offrir aux citoyens un transport « sûr, inclusif, durable, qui évolue au rythme de leurs exigences, et qui passe nécessairement par une bonne reprise de l’ONCF, acteur majeur de la mobilité des personnes, du transport de marchandises et générateur de solutions logistiques ».


Pour sa part, Mohamed Rabie Khlie, Directeur Général de l’ONCF, a rappelé que l’année 2021 a été marquée par une relance de l’activité ferroviaire, grâce à la réadaptation de la stratégie de l’Office en s’appuyant sur l’accélération de la transformation digitale, la redynamisation des activités clés, le renforcement de la synergie du Groupe, la promotion d’un écosystème autour du ferroviaire et la rénovation de la chaine de valeur industrielle.


Un chiffre d’affaires global de +29 % en 2021

Le chiffre d’affaires global de l’Office national des chemins de fer (ONCF) s’est élevé à près de 3,63 milliards MMDH en 2021, en hausse de 29 % par rapport à 2020.


Cette progression s’explique par la performance de l’activité voyageurs qui a renoué avec la croissance et des activités de transport de marchandises résilientes, indique l’ONCF dans un communiqué sur la tenue de son Conseil d’Administration, jeudi à Rabat, sous la présidence du ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil. S’agissant du résultat d’exploitation, il a enregistré une amélioration de 551 MDH par rapport à 2020 et ce, grâce à la résilience des activités et aux actions de maîtrise des coûts et de maintien des performances industrielles et commerciales, fait savoir la même source.


L’investissement a porté, quant à lui, sur un montant de 1,4 MMDH en 2021 et a été consacré uniquement à l’achèvement des opérations en cours et aux projets prioritaires de maintien de la sécurité et de la qualité de service. D’ailleurs, l’ONCF poursuivra son effort d’investissement en activant les différents projets nécessaires au maintien de la performance et en accélérant les études relatives aux projets de développement.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom