logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ArméeIsraël détaille la présence de Tsahal aux côtés des FAR durant African Lion

03.07.2022 à 18 H 00 • Mis à jour le 03.07.2022 à 18 H 02
Par
Tsahal
Le chef de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord du bureau politique et militaire du ministère israélien de la défense, qui sert également d'attaché de défense au Maroc, ainsi que deux officiers de Tsahal ont participé à l'exercice militaire, a confirmé l’IDF

Pour la première fois, des officiers de Tsahal (IDF) et des responsables du ministère israélien de la défense ont pris part à African Lion, le plus grand exercice militaire annuel organisé par les Etats-Unis sur le continent africain, aux côtés du Maroc et de plusieurs pays du continent y compris la Tunisie, avec laquelle Israël n’a aucun lien formel, ont confirmé les autorités de Tel-Aviv.


Une officialisation d’une information éventée durant les manœuvres organisées à Agadir, Tan Tan, Taroudant, Kénitra et Ben Guérir et dans la région d’Al Mahbès à un jet de pierre de Tindouf où est basé le Polisario. Des images de militaires israéliens présents dans le sud marocain avaient été diffusées sur les réseaux sociaux, avant d’être publiées dans la presse.


Le chef de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord du bureau politique et militaire du ministère israélien de la défense, qui sert également d’attaché de défense au Maroc, ainsi que deux officiers de Tsahal ont participé à l’exercice durant la semaine dernière, avec le statut d’observateurs.



Selon un communiqué publié par le ministère de la défense israélien, la participation de militaires de l’Etat hébreu à l’exercice « est une étape supplémentaire dans le renforcement des relations de sécurité entre les ministères de la Défense et les armées des deux pays. En outre, il s’inscrit dans la continuité de la participation de l’unité antiterroriste des FAR à l’exercice multinational, qui s’est tenu en Israël l’année dernière ».


Israël et le Maroc, qui entretiennent des liens économiques, diplomatiques et militaires étroits depuis des années, ont signé un accord de normalisation dans le cadre des accords d’Abraham, a rappelé la communication de l’IDF.



En novembre, les deux pays ont signé un protocole d’accord qui établit un cadre de coopération en matière de sécurité formalisant les relations de défense entre eux. Le protocole d’accord permet une coopération accrue dans les domaines du renseignement, de la collaboration industrielle, de la formation militaire et plus encore.


Une coopération multiple appelée à se développer

Les liens de sécurité et de défense entre les pays « font partie d’un éventail large et bien développé de relations dans les domaines de l’économie, de la culture, de l’éducation, de l’athlétisme, etc. », a déclaré ce week-end le ministère de la défense israélien.


En mars, des officiers supérieurs de Tsahal ont participé à la première visite officielle de l’armée israélienne dans le royaume, rencontrant leurs homologues des Forces armées royales (FAR) et convenant d’une coopération militaire entre les deux pays.


La visite s’est déroulée à Rabat avec plusieurs chefs de division de Tsahal : le major-général Tal Kalman de la division de la stratégie, le général de brigade Efi Dafrin de la division des relations extérieures et le général de brigade « G » de la division des opérations au sein renseignement.



Ils avaient rencontré le général de corps d’armée et inspecteur général des FAR Belkhir el-Farouk et des officiers supérieurs de l’armée marocaine, dont les chefs des directions du renseignement et des opérations.


Au cours de la visite, les officiers de Tsahal ont discuté de la possibilité d’efforts de coopération avec leurs homologues marocains, y compris une collaboration potentielle dans le renseignement et la formation opérationnelle ainsi que des exercices multinationaux.


L’année dernière, un C-130 de l’armée de l’air royale a atterri à la base aérienne de Hatzor, dans le sud d’Israël, marquant une visite inaugurale d’un appareil militaire sur le sol de l’Etat hébreu. Il y avait convoyé des commandos des FAR alors que Tel-Aviv organisait un exercice armé avec Washington.


Selon la presse israélienne, les liens militaires entre Israël et le Maroc impliquent principalement la coopération en matière de renseignement, de cyberdéfense et le commerce des armes.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom