logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

DiplomatieRabat-Berlin: une feuille de route dressée pour dépasser la crise

25.08.2022 à 13 H 40 • Mis à jour le 25.08.2022 à 13 H 40 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Suite à la résolution de la crise entre le Maroc et l'Allemagne, les deux pays se sont accordés sur une déclaration conjointe prenant la forme d'une feuille de route. Berlin y réitère sa reconnaissance du plan d'autonomie comme étant une solution crédible et sérieuse. Les détails

La déclaration conjointe, publiée à l'issue de la conférence de presse tenue ce 25 août à Rabat, avec la participation de Nasser Bourita et de son homologue allemande Annalena Baerbock, mentionne que les deux diplomates ont eu «  des échanges fructueux et ont souligné l'intérêt considérable des deux parties pour des relations amicales étroites entre le Maroc et l'Allemagne. Ils se sont félicités par ailleurs de la reprise de la coopération entre les deux pays dans tous les domaines impliquant les parties prenantes », peut-on lire.


Allusion faite à la précédente suspension des relations diplomatiques et le lien coupé entre Rabat et les fondations politiques allemandes, la déclaration conjointe précise que « la société civile et les organisations non gouvernementales, y compris les fondations politiques allemandes, jouent un rôle important » dans le partenariat entre les deux pays.


La ministre allemande a par ailleurs reformulé l'invitation déjà faite par le président allemand au roi Mohammed VI pour une visite officielle en Allemagne. Tout en rappelant le partenariat privilégié entre Rabat et Berlin, la déclaration conjointe affirme que les deux responsables « ont discuté aussi des répercussions de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, en ce qui concerne l'aggravation de la crise alimentaire mondiale, aggravant la situation déjà désastreuse en matière de sécurité alimentaire mondiale. Ils ont rappelé l'importance de faciliter et d'encourager l'acheminement des produits alimentaires et agricoles vers les marchés mondiaux ».


Au sujet de la question du Sahara occidental, « la ministre allemande a réitéré le soutien de longue date de l'Allemagne au processus mené par les Nations unies pour une solution politique juste, pragmatique, durable et mutuellement acceptable pour les parties », indique-t-on.


« Le Maroc et l'Allemagne conviennent de l'exclusivité de l'ONU dans le processus politique et réaffirment leur soutien à la résolution 2602 du Conseil de sécurité de l'ONU, qui a noté le rôle et la responsabilité des parties dans la recherche d'une politique réaliste, pragmatique,durable et basée sur le compromis », ajoute-t-on.


Le plan d'autonomie, un effort sérieux et crédible du Maroc

« L'Allemagne considère, à cet égard, le plan d'autonomie présenté en 2007 comme un effort sérieux et crédible du Maroc et comme une bonne base pour une solution convenue entre les deux parties », fait-on savoir, pour souligner que « Le Maroc et l'Allemagne saluent la nomination de l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU, Staffan de Mistura, et réaffirment leur soutien actif à ses efforts pour faire avancer le processus politique sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l'ONU. Ils réaffirment également leur soutien à la MINURSO ».


On s'accorde également sur « la nécessité de comprendre la situation migratoire actuelle comme un défi commun et une responsabilité partagée. Ils défendent leurs responsabilités et obligations humaines consacrées par la Convention de Genève sur les réfugiés et ont convenu d'intensifier la coopération entre leurs autorités de sécurité dans la lutte contre la criminalité transnationale, y compris la traite des êtres humains ».


La déclaration conjointe fait état d'une coopération globale devant aussi couvrir les domaines des énergies renouvelables, la question climatique, l'inclusion des femmes mais aussi le secteur culturel et la recherche.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom