logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

InvestigationsLa CAF enquête sur les propos politiques visant le Maroc lors de l’ouverture du CHAN en Algérie

15.01.2023 à 17 H 15 • Mis à jour le 15.01.2023 à 17 H 15 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
La Confédération Africaine de Football (CAF) annonce ce dimanche l’ouverture d’investigations sur les déclarations politiques émises lors de la cérémonie d’ouverture du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) en Algérie. Cette sortie de la CAF fait suite à l’exploitation politique de l’événement sportif par le régime algérien contre le Maroc

« Selon ses Statuts et Règlements et ceux de la FIFA, la Confédération Africaine de Football (CAF) doit s’abstenir de s’impliquer dans la politique et rester neutre sur les questions de nature politique », indique l’instance footballistique continentale dans un communiqué diffusé ce dimanche.


« La CAF a été informée de certaines déclarations politiques émises lors de la cérémonie d'ouverture du Championnat d'Afrique des Nations (CHAN) TotalEnergies Algérie 2022 le vendredi 13 janvier 2023 à Alger », poursuit la même source.


« Ces déclarations politiques ne sont pas celles de la CAF et ne reflètent ni un point de vue ou une opinion de la CAF en tant qu'organisation politiquement neutre », tient à préciser la Confédération.


« La CAF va mener des investigations pour établir si et dans quelle mesure les déclarations politiques et les événements de la cérémonie d'ouverture du CHAN TotalEnergies Algérie 2022 violent les Statuts et Règlements de la CAF et de la FIFA. Elle fera part de ses conclusions en temps opportun », assure-t-elle.


Cette sortie de la CAF vient en réplique à l’exploitation politique du CHAN par le régime algérien contre le Maroc.


Lors du coup d’envoi du CHAN 2022, qui a été donné le 13 janvier en Algérie, Zwelivelile Mandela, petit-fils controversé de Nelson Mandela a été convié à prendre la parole pendant la cérémonie d’ouverture pour qualifier « le Sahara Occidental », de « dernière colonie en Afrique » pour laquelle, a-t-il dit il faut « aller combattre ».


Au Maroc, la réaction est venue du côté de la Fédération royale marocaine de football (FRFM) qui a publié un communiqué le 14 janvier pour protester contre des « agissements malveillants et manœuvres abjectes » durant la cérémonie d’ouverture du CHAN 2022.


Pour rappel, l’équipe nationale marocaine, double-tenante du titre continental a été privée de championnat cette année par l’Algérie qui lui a refusé l’autorisation pour un vol direct Rabat-Constantine, dérogeant ainsi aux règles de facilitation exigées par la CAF autant pour les équipes participantes que pour leurs supporters.


D’autres incidents à caractère raciste ont été relevés contre le Maroc comme les chants du public algérien traitant les Marocains « d’animaux » à qui il fallait jeter « des bananes ».

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom