S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

FavoritismeGökhan Sezer, ami des Azaitar et «illégitime vice-consul» du Maroc à Düsseldorf

13.03.2023 à 19 H 51 • Mis à jour le 13.03.2023 à 19 H 58 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Des représentants de la communauté marocaine en Allemagne ont adressé une missive à la consule générale Loubna Ait Bassidi pour contester la nomination au sein de la représentation diplomatique du Turc Gökhan Sezer, ami de Omar Azaitar

La décision de recrutement, début 2023 de Gökhan Sezer au poste d’adjoint de la consule générale du Maroc à Düsseldorf continue de provoquer des remous en Allemagne, apprend-on de source diplomatique.


Selon nos informations, Muslimischer Sozial-Und Jugendverein E.V., une association qui regroupe des résidents marocains établis en Allemagne a adressé une longue missive à la consule générale Loubna Ait Bassidi par laquelle elle fait savoir que la communauté marocaine s’interroge sur les conditions de cette nomination.


« Des réactions, des questions et des opinions très surprenantes nous parviennent de la communauté marocaine en Allemagne à propos de cette décision de recrutement, d’autant plus que cette personne ne parle pas la langue et n’aurait aucune autre relation personnelle avec le Maroc. La seule relation qu’il aurait avec le Maroc serait son amitié avec une famille connue qui a vécu de nombreuses années à Cologne », peut-on lire de la lettre de cette association dont Le Desk a pu consulter le contenu.


Comme révélé par Le Desk, Sezer, natif de la ville de Frechen avait obtenu ce poste grâce à l’entregent de son ami d’enfance, Omar Azaitar un des membres de la fratrie de boxeurs qui se prévalent de leur amitié avec le Roi Mohammed VI.


Omar Azaitar en compagnie du Roi Mohammed VI. Crédit: DR


L’Allemand d’origine turque âgé de 34 ans avait six mois auparavant décroché « à titre exceptionnel » sa naturalisation en tant que citoyen marocain à l’instar d’un autre germain Mohamed Ezzat, alias Moee qui avait obtenu la même sollicitation royale fin 2021. D'autres avant eux étaient devenus Marocains dans les mêmes conditions en mai 2019 : Mairbek Taisumov, combattant russe de MMA et Muhammed El Zein, boxeur allemand originaire de Düsseldorf. Tous sont des proches du clan Azaitar, connus pour leurs frasques au Maroc, régulièrement chroniquées par la presse locale et internationale.


Le BND allemand sur le qui-vive

S’interrogeant sur la véracité de ces informations, la Muslimischer Sozial-Und Jugendverein E.V., a ainsi transmis une série de questions à la consule :


« Pourquoi lui a-t-on accordé la nationalité marocaine ? Quelles sont les compétences qui ont permis à cette personne de se qualifier pour le poste d’adjoint de la consule générale ? Avant de pourvoir ce poste, le consulat général s’est-il efforcé de trouver une personne qui, outre l’allemand, parle au moins l’arabe darija ou le berbère, comme la plupart des Marocains relevant de la compétence ? Y-avait-il des réticences à ce que le poste soit occupé par des Marocains ? Le recrutement du personnel a-t-il été effectué par le consulat général seul ou a-t-il fait l’objet d’une concertation préalable avec le ministère des Affaires étrangères du Royaume du Maroc ? ».


D’après nos sources, face à ces questionnements, les autorités diplomatiques marocaines en Allemagne se sont, à ce jour, murées dans le silence. Une attitude qui pourrait, assure-t-on, déboucher sur l’organisation d’un piquet de manifestation sous les fenêtres du consulat général de Düsseldorf dans les jours qui viennent.


Les contestataires ne s’arrêtent pas au caractère illégitime, selon eux, de la nomination de Sezer. On rapporte par ailleurs que le « vice-consul » qui occupe un bureau adjacent à celui d’Ait Bassidi « s’est arrogé tous les pouvoirs de la représentation diplomatique » dont il a fait « un guichet pour ses propres affaires ». Son cas serait même activement scruté par le service fédéral de renseignement extérieur allemand, le Bundesnachrichtendienst (BND) qui, alerté, craindrait désormais que le consulat marocain se transforme en officine d’activités contrevenant à ses missions, voire plus grave, illégales au regard du droit allemand. Nos sources citent entre autres « le trafic transfrontalier de véhicules de luxe dont l’origine serait suspecte ».


Le Desk a en outre appris que Gökhan Sezer se déplacerait régulièrement au Maroc, mais aussi dans d’autres Etats européens muni d’un passeport diplomatique. Pour rappel, son premier voyage au Royaume remonterait à mars 2021 : il était l’invité de Omar Azaitar au domaine floricole royal de Douiet à Moulay Yacoub. Parmi les convives, on pouvait compter d’autres membres de la clique des gros bras de l’UFC : Isa Tokgözoglu, un concessionnaire de voitures de luxe à Frechen et Ellias El Tahiri, employé d’une firme de chimie des matériaux basée à Leverkusen et tenancier d’une enseigne de donuts en Allemagne et au Luxembourg.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom