S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ÉnergieIFC accorde un prêt vert de 100 M€ à OCP pour la construction de centrales solaires

12.10.2023 à 12 H 00 • Mis à jour le 12.10.2023 à 12 H 00 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
L’IFC et le Groupe OCP ont signé, le 10 octobre, un accord de prêt de 100 millions d’euros pour construire des centrales solaires destinées à la production d’engrais à faible teneur en carbone. Les détails

L'International Finance Corporation (IFC) et le Groupe OCP, leader mondial de la production d’engrais phosphatés, ont conclu, le 10 octobre, un partenariat stratégique pour renforcer la production d’engrais à faible teneur en carbone, apprend-on d’un communiqué conjoint.


Ces deux géants ont signé un accord de prêt vert de 100 millions d'euros (M €) pour la construction de centrales solaires d'une valeur de 360 M €. Le but étant de « faciliter la production d'engrais à faible teneur en carbone et d’ainsi répondre aux défis environnementaux actuels ».


L'initiative intervient à un moment critique où les chaînes d'approvisionnement alimentaire mondiales sont perturbées, notamment en raison de la pandémie de Covid-19 et des tensions géopolitiques en Ukraine.


Ces perturbations ont engendré des fluctuations notables des prix et des ruptures d’approvisionnement. Le projet vise, par conséquent, à réduire la dépendance du secteur des engrais aux hydrocarbures, garantissant ainsi une production alimentaire plus stable et renforçant la sécurité alimentaire, notamment dans les pays en développement, souligne le communiqué.


Capacité de production de 400 MWc

Les centrales solaires, qui seront érigées à Benguerir et à Khouribga, deux régions clés en termes de réserves de phosphates, auront une capacité combinée de 400 mégawatts-crête (MWc). Elles bénéficieront également d'une capacité de stockage de 100 mégawattheures (MWh), faisant de ce projet le premier du genre au Maroc et le plus grand en Afrique du Nord.


Lors de la cérémonie de signature de cet accord, Mostafa Terrab, PDG du Groupe OCP, a souligné l’importance de cette collaboration avec l’IFC qui reflète l’alignement de l’office sur « l’urgence de relever simultanément les défis mondiaux de la sécurité alimentaire et du changement climatique ». Et de poursuivre que l’objectif de l’OCP est d’ « utiliser 100 % d'énergie renouvelable dans sa production d'engrais d'ici 2027 ».


De son côté, Makhtar Diop, directeur général d’IFC, a également exprimé son enthousiasme quant à ce partenariat, soulignant le rôle crucial d'OCP dans le secteur des engrais et l'importance de cette transition verte. « IFC est fière de soutenir OCP dans sa démarche de réduction de son empreinte carbone, une stratégie qui aura des effets positifs à long terme non seulement au Maroc, mais aussi sur l’approvisionnement alimentaire mondial », a-t-il souligné.


Une deuxième collaboration

Cette annonce marque l’octroi du deuxième prêt d’IFC à OCP cette année. En avril dernier, IFC a octroyé un autre prêt de 100 M € à OCP pour la construction de quatre centrales solaires dans les mêmes régions.


Ce projet s’inscrit dans la stratégie à long terme d’OCP, mise en œuvre par sa filiale OCP Green Energy SA. L'entreprise vise à augmenter sa production d'engrais verts et à passer entièrement à l'énergie verte d'ici à 2027, avec un budget d'investissement vert de 13 milliards de dollars (MM $).


En outre, l’expertise d’Innovx, une initiative de l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), sera mise à contribution, renforçant ainsi le caractère innovant et durable du projet.


Cet accord est également en phase avec la stratégie d’IFC visant à soutenir des projets axés sur le climat dans les marchés émergents. Il s'inscrit également dans le cadre de la Plateforme mondiale pour la sécurité alimentaire d'IFC, renforçant ainsi la capacité du secteur privé à répondre aux défis de la crise alimentaire actuelle.


Pour rappel, IFC et le Groupe OCP viennent également de lancer une nouvelle plateforme de financement du secteur agricole qui déploiera 800 millions de dollars pour bâtir des systèmes alimentaires durables en Afrique.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom