S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

CoopérationInitiative Atlantique : les pays du Sahel créent des task forces nationales pour concrétiser l’offre du Maroc

24.12.2023 à 02 H 53 • Mis à jour le 24.12.2023 à 21 H 50 • Temps de lecture : 4 minutes
Par et
Les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad, réunis le 23 décembre par le Maroc à Marrakech, ont convenu de créer une task force nationale, dans chaque pays, pour préparer et proposer les modalités d’opérationnalisation de l’Initiative royale

Les ministres des Affaires étrangères du Burkina Faso, du Mali, du Niger et du Tchad ont exprimé, samedi à Marrakech, l’adhésion de leurs pays à l’Initiative internationale du Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Océan Atlantique, qui offre de grandes opportunités pour la transformation économique de l’ensemble de la région.


Dans le communiqué final sanctionnant les travaux de la Réunion ministérielle de coordination, organisée à l’invitation du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, les chefs de la diplomatie de ces pays africains ont exprimé leur adhésion à cette Initiative de portée régionale et internationale.


Une approche inclusive et participative

Ils ont souligné l’importance stratégique de cette Initiative, qui s’inscrit dans le cadre des mesures de solidarité agissante du Roi Mohammed VI envers les pays africains en général et du Sahel en particulier, et qui offre de grandes opportunités pour la transformation économique de l’ensemble de la région en ce qu’elle contribuera à l’accélération de la connectivité régionale et des flux commerciaux, et à la prospérité partagée dans la région du Sahel.


Ils ont salué, dans ce cadre, l’approche inclusive et participative en vue de la concrétisation de cette Initiative, affirmant leur ambition commune de consolider les relations de coopération à travers des partenariats conjoints multisectoriels, structurants et novateurs, reflétant les valeurs de la coopération Sud-Sud et du co-développement.


Les ministres des Affaires étrangères prenant part à cette Réunion de coordination ont convenu de créer une task force nationale, dans chaque pays, pour préparer et proposer les modalités d’opérationnalisation de cette Initiative.


Des propositions au Roi Mohammed VI

Ils se sont mis d’accord également pour procéder, dans les meilleurs délais, à la finalisation des propositions à soumettre au Roi Mohammed VI et aux chefs d’Etat du Burkina Faso, de la République du Mali, de la République du Niger et de la République du Tchad, précise-t-on dans le communiqué final.


Au terme de cette réunion, les ministres ont exprimé leur gratitude au Roi Mohammed VI pour cette Initiative et pour l’offre du Royaume du Maroc de mettre à la disposition des Etats du Sahel ses infrastructures routières, portuaires et ferroviaires en vue de renforcer leur participation au commerce international.


L’Initiative Royale visant à favoriser l'accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique a été annoncée dans le discours royal adressé à la Nation à l'occasion du 48ème anniversaire de la Marche Verte, dans lequel le Souverain avait précisé que « pour favoriser l’accès des Etats du Sahel à l’Océan Atlantique, nous proposons le lancement d’une Initiative à l’échelle internationale », ajoutant que « le Maroc est prêt à mettre à leur disposition ses infrastructures routières, portuaires et ferroviaires pour soutenir cette Initiative ».


Le Roi avait également souligné que « pour qu’une telle proposition aboutisse, il est primordial de mettre à niveau les infrastructures des Etats du Sahel et de les connecter aux réseaux de transport et de communication implantés dans leur environnement régional ».

 

Les travaux de la Réunion ministérielle de coordination sur l’Initiative internationale du Roi Mohammed VI pour favoriser l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique se sont tenus, samedi à Marrakech, avec la participation du Mali, du Niger, du Burkina Faso et du Tchad.


Organisée à l’initiative du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, cette réunion a connu la participation du ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Nigériens à l'extérieur, Bakary Yaou Sangaré, du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabés de l'extérieur, Karamoko Jean Marie Traoré, ainsi que du Directeur général Afrique et Intégration africaine au ministère des Affaires étrangères, des Tchadiens de l’étranger et de la coopération internationale, Abakar Kourma.


Des solutions pour une intégration régionale

Cette réunion de coordination offre un potentiel sans précédent à même d’apporter des solutions adaptées pour renforcer l’intégration et la coopération régionales, la transformation structurelle des économies de ces pays frères et l’amélioration des conditions de vie de la population sahélo-saharienne, dans le cadre d’une approche novatrice et intégrée favorisant la stabilité et la sécurité de la région.


Dans ce cadre, l’Initiative Royale ouvre le champ pour permettre aux pays sahéliens enclavés d’accéder aux infrastructures routières et portuaires du Royaume. Cette ouverture a fait l’objet d’une affirmation explicite par le Roi, en soulignant que « le Maroc est prêt à mettre à leur disposition ses infrastructures routières, portuaires et ferroviaires pour soutenir cette initiative ».

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Le Desk Newsroom