S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

FootballCAN 2023 : les Mourabitounes écrivent l’Histoire, désastre pour les Fennecs

24.01.2024 à 01 H 27 • Mis à jour le 24.01.2024 à 01 H 27 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Au terme d’un match enlevé et passionnant, les Mourabitounes de Mauritanie se qualifient pour la première fois de leur histoire pour les 8èmes de finale de la CAN en achevant une équipe d’Algérie moribonde. Les Fennecs quittent la compétition au premier tour, comme en 2021 au Cameroun

C’est jour de gloire pour les Mourabitounes de Mauritanie et leur gardien Niasse Babakar. En gagnant 1-0 leur premier match de l’Histoire dans une CAN face à une Algérie inoffensive devant, ils se qualifient au tour prochain où ils iront défier les redoutables Cap-Verdiens qui ont fini premiers de leur groupe hier devant l’Egypte.


Et leur gardien repartira avec le trophée d’homme du match, ô combien mérité tant il aura dégoûté les Fennecs tout au long de cette soirée. Dans les airs, à terre, sur coup de pied arrêté, dans les frappes de loin, les reprises à bout portant, Niasse Babakar, aura été impérial dans sa large palette technique. Et renverra les algériens prématurément chez eux, avec deux petits points seulement, et la certitude chez tous les fins observateurs, que cette équipe était définitivement en fin de cycle. Entraîneur compris. Mais est-ce vraiment une surprise ?


Chahuté comme jamais après le 2-2 arraché dans la douleur face au Burkina Faso, Djamel Belmadi a cédé face la pression de la rue algérienne en sortant de son Onze-type cinq titulaires et pas des moindres : Ryad Mahrez, Sofiane Feghouli et Youcef Belaïli out, quand Houssam Aouar, Adam Ounas et le jeune Amoura sont dans le Onze titulaire. Les cadres sont mis sur la touche et les jeunes lancés dans le grand bain pour un match décisif pour la qualification. Un choix audacieux...mais pas payant.


L’Algérie tient le début de match, monopolise le ballon, mais frappe peu au but, bien bloquée par une défense mauritanienne compacte et agressive dans le sens noble du terme.


Mieux, sur un corner, les Mourabitounes surprennent l’Algérie et toute la planète foot en ouvrant le score, climatisant le Stade de la Paix.


L’Algérie doit dorénavant courir après le score, un nul, un simple nul contre cette équipe de Mauritanie normalement prenable, suffisant à leur bonheur.


Back to basics pour Belmadi

Et pour ça, Belmadi revient à ses fondamentaux. Mahrez, puis Belaili, Bentaleb et Slimani, il lance dans les 20 premières minutes de la seconde mi-temps toutes ses armes offensives dans la bataille, en vain  le premier est toujours aussi transparent qu’aux débuts de cette CAN, et les autres aident à monopoliser le ballon dans le camp mauritanien, mais sans planter ce but du bonheur qui les qualifierait au tour prochain. Quand ce n’est pas les Mourabitounes qui vendangent des occasions nettes en contre, c’est leur gardien qui se dresse, glorieux et conquérant face aux assauts algériens.


Et ce n’est pas les onze minutes supplémentaires qui changeront quelque chose. Tout comme en 2021, les Fennecs quittent la compétition la tête basse dans une configuration à 24 équipes où il est plus difficile de se faire éliminer au 1er tour que de se qualifier.


Un énième échec pour les champions d’Afrique 2019, incapables de gagner un seul des six matchs disputés en 2021 et 2023, auquel Belmadi ne devrait pas survivre à son poste, tout comme une génération déclinante de joueurs algériens.


Sinon, dans l’autre match du groupe, l’Angola, leader du groupe, s’est baladé face à son dauphin, le Burkina Faso, 2-0. Comme ça. Pour info…

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom