S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

8 MARSLa fibre télécoms d’Ilham Bargach au sein d’Autoroutes du Maroc

08.03.2024 à 13 H 05 • Mis à jour le 08.03.2024 à 13 H 05 • Temps de lecture : 6 minutes
Par
A l’occasion de la célébration du 8 mars, la Société Nationale des Autoroutes du Maroc (ADM) rend hommage aux femmes qui contribuent activement à son essor. L’une d’elles, Ilham Bargach, cheffe de département maintenance est depuis un quart de siècle au service du développement des nouvelles technologies et de leur entretien au sein d'ADM. Elle nous raconte sa carrière

Pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel et comment vous êtes arrivée à occuper le poste de cheffe de département maintenance chez ADM ?

Lauréate de l'EMI en 1997, j'ai démarré ma carrière en développement Web dans une SSII à Casablanca. J'ai ensuite postulé à de grandes entreprises nationales en vue de travailler sur des projets d'envergure pour le Maroc. J'ai pu intégrer la Société Nationale des Autoroutes du Maroc en mars 1999 en tant qu'ingénieur Réseaux et télécommunications. L'un des projets qui m'ont attiré à ce poste particulièrement, est celui du schéma directeur des télécommunications. J'étais ravie de pouvoir y contribuer très activement. J’ai ainsi pris en charge le projet de déploiement d’une infrastructure en fibres optiques et d’un réseau de transmission haut débit le long du réseau autoroutier. Aujourd'hui, j'en suis très fière car toutes nos autoroutes sont desservies par une infrastructure de télécommunications fiable et à très haut débit qui assure les préalables d'une autoroute intelligente et communicante.


J'ai eu la chance de travailler sur d'autres projets technologiques structurants liés au métier de l’exploitation de l’autoroute. J'ai mené le projet d’étude et de mise en place du système d’aide à l’exploitation avec ses équipements de terrain permettant de surveiller le trafic sur autoroute en temps réel et communiquer avec les usagers à travers les panneaux à messages variables. J'ai également conduit le projet de développement du télépéage JAWAZ où j'ai contribué à la conception d'une solution normalisée et interopérable à l'international et au suivi de son développement et des différents tests de mise en oeuvre.


En outre, dans le cadre du grand chantier d’industrialisation et de digitalisation de l’activité d’exploitation du réseau autoroutier, lancé par ADM en 2017, j'ai eu l'honneur de mener le projet de création de la filière maintenance et de son industrialisation en vue de répondre au mieux aux exigences du client-usager et viser la performance opérationnelle de l’exploitation. Ce projet englobait plusieurs composantes en relation avec la définition d'une nouvelle politique et stratégie de maintenance, d'une nouvelle organisation et la mise en place de nouveaux processus et outils.


J'ai réussi à mener à terme ces projets challengeant grâce à une bonne collaboration avec mes collègues métiers et les équipes d’exploitation sur terrain et à travers l'encouragement et l'implication des collaborateurs que j’ai eu le plaisir d’encadrer dans un climat de confiance, de respect et d’esprit d’équipe.


Travailler à la société Nationale des autoroutes du Maroc était et est toujours pour moi une grande opportunité d'apprendre et de contribuer à des projets importants qui participent au développement du Maroc.


A quelle proportion ADM vous a simplifié la tâche pour être dans un poste de responsabilité ?

Au sein d'ADM, il s'agit de mérite, à la fois sur le plan technique que sur le plan de compétences managériales. ADM m'a offert des opportunités pour travailler sur de grands projets d'entreprise et faire ainsi preuve d'engagement, de responsabilité et d'autonomie. J'ai également bénéficié de formations diversifiées aussi bien techniques que de développement personnel. De plus, j'ai eu l'occasion de participer à des travaux de collaboration et d'échange avec des spécialistes homologues à l'international, notamment en France et au Japon. J'ai eu la chance de travailler dans un environnement bienveillant, encourageant et reconnaissant.


Au bout de 4 ans d'exercice, j'ai occupé le poste de chef de service. Après 10 ans de belles réalisations, j'ai occupé le poste de cheffe de division. Actuellement, j'occupe le poste de cheffe de département maintenance des installations techniques par intérim.


Quels sont les principaux défis auxquels vous êtes confrontée en tant que cheffe de département maintenance ?

Dans un métier où il est question de maintenir le bon fonctionnement et la disponibilité des équipements et installations techniques en tout temps en vue d’assurer un bon niveau de service au client-usager de l'autoroute 24h/24 et 7j/7, la vigilance est de mise.

La sécurité des intervenants et leur formation sont les éléments de base. Il s'agit de les doter des équipements de protection et de mettre à leur disposition des outils pratiques et faciles d'utilisation. La sensibilisation à la sécurité est une affaire quotidienne.

L'accent est mis sur la maintenance préventive et prédictive en vue d'être dans la proactivité et minimiser l'occurrence des pannes.


La standardisation des pratiques sur tout le réseau autoroutier permet une meilleure réactivité et garantie la performance opérationnelle.


La capitalisation de l'expérience et la veille technologique permettent d'alimenter les nouveaux projets techniques pour une meilleure prise en compte des exigences de maintenabilité et de fiabilité des installations.


La tenue régulière de réunions ou d'ateliers de travail sont planifiés d'abord entre les acteurs de la maintenance et aussi avec les autres métiers de l’exploitation pour piloter et améliorer la performance opérationnelle de l’activité maintenance.


Comment gérez-vous les situations d'urgence ou les pannes imprévues dans le cadre de vos responsabilités ?

Garder la communication avec les équipes régionales sur terrain, rester à leur écoute et s'assurer qu'ils disposent de tous les moyens nécessaires pour rétablir la situation normale.


A ADM, les équipes de maintenance sont formées de personnel expert, expérimenté, ambitieux, engagé et convaincu qu'à tout problème il existe une solution. Une ambiance de collaboration forte existe entre tous les membres de l'équipe.


Dans les situations d'urgence, nous nous soutenons mutuellement et avec toutes les parties prenantes jusqu'au retour à la normale.


Quels conseils donneriez-vous aux jeunes femmes qui souhaitent poursuivre une carrière dans les métiers techniques et de maintenance, en particulier au sein d'entreprises comme ADM ?

Etant passionnée par les projets innovants et qui apportent une plus-value au monde, j'ai réussi à donner le meilleur de moi-même. Identifier ce qui est important et essentiel pour soi-même et le garder comme boussole pour avancer dans les expériences de vie est quelque chose de primordial. Je recommanderais particulièrement aux jeunes femmes de veiller à être elles-mêmes dans ce qu'elles font et de s'écouter pour choisir le métier qu'elles aiment et qui leur apporte du Sens. A partir de là, elles pourront faire appel à leur créativité et puiser dans leur potentiel pour poursuivre leurs rêves avec persévérance et détermination. Se faire confiance, s'encourager en permanence, et développer de la résilience car de toute expérience, il y a un apprentissage bénéfique qui nous fait gagner en maturité.


Je souhaite aussi insister sur l'importance de l'ouverture aux autres et au monde et de faire de l'intelligence collective et du travail en équipe un atout incontournable pour de belles réussites. Nous avançons et construisons mieux et plus vite ensemble que chacun de son côté.


Prendre le temps de célébrer les réussites, de partager et transmettre le savoir aux autres avec générosité, donne certainement beaucoup de fruits à court, moyen et long terme.


Prendre soin de soi-même et de ses proches au quotidien et veiller à assurer un équilibre dans tous ses domaines de vie sont des clés indispensables pour un réel épanouissement.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom