S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

ArmementL’Israélien BlueBird dévoile une nouvelle démonstration de son drone armé SpyX au Maroc

15.03.2024 à 22 H 43 • Mis à jour le 15.03.2024 à 22 H 43 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Sur des images diffusées par la filiale du groupe Israel Aerospace Industries (IAI), le drone kamikaze SpyX armé d’une charge explosive frappe avec succès un véhicule réformé des Forces armées royales (FAR) à une vitesse de 250 km/heure

La firme israélienne d’armement, BlueBird Aero Systems a rendu publique une vidéo montrant un test grandeur nature de son drone d’attaque kamikaze SpyX par les Forces armées royales (FAR) qui ont récemment acquis cette arme destinée à détruire des véhicules blindés.


Sur les images diffusées, le SpyX armé d’une charge explosive frappe avec succès un véhicule réformé des FAR à une vitesse de 250 km/heure.



Selon son fabricant, filiale du groupe Israel Aerospace Industries (IAI), ce drone aérien de type « munition » a été conçu pour permettre aux forces militaires d’élargir leur capacités tactiques, grâce notamment à une portée opérationnelle de 50 km, une durée de mission de 1,5 heure, une attaque autonome guidée électro-optique, un effet optimal sur la cible et une intégration étroite avec la famille de drones ISR à décollage et atterrissage vertical (VTOL) de BlueBird.


Cette technologie qualifiée de « révolutionnaire » représente une étape importante dans l'évolution des systèmes de véhicules aériens sans pilote (UAV) et ouvre une nouvelle ère de précision et d'efficacité sur le champ de bataille, selon BlueBird.


SpyX est un mini-drone électrique jetable conçu pour des missions de repérage et de frappe, permettant aux équipes tactiques de détecter, de confirmer et de frapper organiquement des cibles à des distances allant jusqu'à 50 km.


Le SpyX livré au Maroc. Crédit: BlueBird


Pour augmenter ses capacités de détection de cibles, le SpyX est intégré à une charge utile stabilisée à double capteur montée au bas de l'appareil, ainsi qu'à un traceur vidéo avancé, permettant une attaque électro-optique autonome et précise sur la cible, indique le communiqué de la société israélienne.


Les FAR, fidèles clients de BlueBird

Le Maroc s'est déjà procuré des drones ThunderB-VTOL. Un déploiement en a été fait par le fournisseur en février dernier, comme nous le rapportions. Ce n'est pas la première fois que le Maroc voit ses drones de la firme BlueBird exposés : À Kénitra, lors de l'exercice maroco-américain de gestion des catastrophes Maroc Mantlet 2022, la version WanderB avait été montrée.


Pour rappel, une prise de commande ferme de 150 drones WanderB et ThunderB VTOL conçus par la filiale du constructeur aéronautique Israel Aerospace Industries, a été actée selon la presse étrangère spécialisée, confirmant les intentions du royaume de s’équiper de ces matériels militaires exprimées dès 2021.


Rabat évalue en outre l’achat de plusieurs autres types d’UAS (aéronefs sans pilote) de fabrication israélienne. Selon des sources concordantes, les drones Hermes 450 seraient ainsi prévus sur la shopping list marocaine.


Fait singulier et conformément à la série d’accords de défense conclus entre Rabat et Tel Aviv, une partie de la production des drones, dont le type n'a toujours pas été identifié, devait être réalisée au Maroc, marquant le premier embryon de cette coopération militaro-industrielle annoncée, et concrétisée par sa mention lors de la présentation du projet de loi de finances 2023.


C'est dans ce cadre qu'un autre acteur de l'armement israélien, Elbit Systems, se préparait à la construction de deux unités industrielles au Maroc.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom