S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

TechnologieL’Américain Oracle élargit ses activités de R&D au Maroc

10.05.2024 à 01 H 36 • Mis à jour le 10.05.2024 à 01 H 49 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Après l’ouverture de son centre à Casanearshore en 2022, le groupe technologique californien Oracle va renforcer ses capacités de recherche et développement (R&D) au Maroc, où son effectif sera porté à 1 000 jeunes spécialisés dans les technologies de l'information. 40% des emplois créés seront répartis en dehors de l’axe Casa-Rabat. De nouveaux bureaux sont prévus à Agadir et dans le Nord

Le groupe technologique américain Oracle va renforcer son engagement en matière de recherche et développement (R&D) en élargissant ses activités au Maroc, où son effectif sera porté à 1 000 jeunes talents hautement qualifiés, spécialisés dans les technologies de l'information.


Cette expansion stratégique intervient suite à un accord signé jeudi à San Francisco, hub de l’innovation technologique aux Etats-Unis, par la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la Réforme de l'administration, Ghita Mezzour et la présidente directrice générale d’Oracle, Safra Catz, pour consolider les liens et l'engagement en faveur de l'innovation au Maroc.


Il s’agit aussi de catalyser le progrès des technologies de pointe développées par Oracle, destinées à relever les défis rencontrés par ses clients à l'échelle mondiale, selon un communiqué conjoint qui vient confirmer et préciser une information donnée précédemment par Challenge.


La cérémonie de signature s'est déroulée en présence du ministre délégué chargé de l'Investissement, de la Convergence et de l'Évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, et du directeur général de l'Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE), Ali Seddiki.



« Dans ce centre de pointe, les jeunes marocains seront à l'avant-garde de la conception et du développement de solutions innovantes, couvrant les dernières technologies telles que l'intelligence artificielle, le big data, le cloud computing et la cybersécurité », a relevé la ministre. Pour elle, ces solutions seront déployées à l'échelle mondiale, renforçant ainsi la position du Maroc en tant que hub numérique régional.


De son côté, la PDG d’Oracle a déclaré que le centre de R&D d'Oracle à Casablanca « a déjà joué un rôle crucial dans la création de percées techniques, l'amélioration de la cybersécurité et le déploiement de nouvelles capacités d'IA impactantes ».


Une première du genre en Afrique

« En élargissant notre présence en R&D au Maroc, nous pouvons davantage s’appuyer sur son vivier de talents pour accélérer le développement de solutions qui aident nos clients mondiaux à développer leurs activités et à réussir dans leurs secteurs », a souligné Catz dans le communiqué conjoint.


L'expansion d'Oracle, une première du genre en Afrique et la 8ème dans le monde, intervient suite à l'ouverture de son centre de développement au Parc Casanearshore à Casablanca en mai 2022 où il était annoncé 100 chercheurs. A l’époque, Catz avait été reçue par Aziz Akhannouch.


Lors d’une visite du campus de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), Safra Catz avait donné le ton sur cette expansion au Maroc, le pays étant « la plaque tournante pour la recherche et le développement », indiquait alors l’UM6P dans un communiqué.


Pour sa part, Hassan Chafi, vice-président de la R&D avancé chez Oracle Labs avait déclaré que « le nouveau centre Oracle Labs au Maroc va rejoindre un réseau mondial de sites travaillant sur des technologies avancées. Nous espérons que notre laboratoire contribuera à accroître les possibilités de R&D entre Israël, les Emirats arabes unis, le Maroc et le Bahreïn ». « Une telle collaboration dans le domaine de l'informatique constituera un lien de plus qui renforcera les relations entre les signataires des accords d'Abraham », avait-il souligné.


Dans ce centre, les ingénieurs et les chercheurs développent des technologies de cloud computing, d'intelligence artificielle et de machine learning d'Oracle pour relever les défis les plus pressants auxquels sont confrontés les entreprises, la recherche scientifique et le secteur public à travers le monde.


Selon le communiqué d'Oracle, environ 40 % des emplois créés seront répartis en dehors des régions du Grand Casablanca et de Rabat-Salé-Kénitra, dans le but de créer des opportunités professionnelles à travers le Royaume.


Cette démarche prévoit, indique-t-on, l'ouverture de nouveaux bureaux d'Oracle à Agadir dès cette année, ainsi que dans le Nord du Royaume au cours des deux prochaines années. En novembre 2023, Oracle signait un accord avec Rabat pour le développement des compétences numériques locales

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom