S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Newsroom

Proche-OrientLe Maroc appelle à adhérer au plan de paix pour Gaza présenté par Biden

04.06.2024 à 00 H 29 • Mis à jour le 04.06.2024 à 00 H 29 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
La diplomatie marocaine a qualifié d’importantes les propositions formulées par le président américain et dit espérer que « les différentes parties » vont adhérer à cette initiative. Trois phases d'une quarantaine de jours chacune sont proposées pour passer d'un cessez-le-feu temporaire à une paix durable à Gaza, selon le plan proposé par Biden

Le Maroc, « dont le Roi Mohammed VI préside le Comité Al-Qods, souligne l’importance des propositions présentées par le président des Etats-Unis d’Amérique, Joseph R. Biden, visant à favoriser l’établissement d’un cessez-le-feu durable à Gaza, l’accès de l’aide humanitaire, la protection des civils, le retour des déplacés, ainsi que la reconstruction des zones détruites », indique en substance le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.


Le Royaume du Maroc « espère que les différentes parties concernées vont adhérer à cette initiative et s’engager à mettre en œuvre ses différentes phases », précise le ministère dans un communiqué.


« Le Maroc continue de croire qu’une paix durable au Moyen Orient passe inéluctablement par une solution à deux Etats : un Etat palestinien, sur les frontières de juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale, vivant côte-à-côte avec un Etat israélien », conclut le communiqué.


« Le Hamas est désormais le seul obstacle à un cessez-le-feu complet » à Gaza, a dit Joe Biden lundi lors d’une conversation téléphonique avec l’émir du Qatar, Tamim Ben Hamad Al Thani, selon un compte rendu qu’en a fait la Maison Blanche.


Le président américain a par ailleurs « confirmé la volonté d’Israël d’avancer sur la base des conditions offertes » au mouvement palestinien et qu’il avait lui-même détaillées vendredi depuis la Maison Blanche, selon le communiqué de l’exécutif américain.


Les pays du G7 ont annoncé, lundi, approuver le plan de cessez-le-feu pour la bande de Gaza présenté par le président américain, Joe Biden, et demander au Hamas de l’accepter.


« Nous, les dirigeants du Groupe des 7, soutenons pleinement » le plan présenté par le président Biden, « qui conduirait à un cessez-le-feu immédiat à Gaza, à la libération de tous les otages, à une augmentation importante et sur la durée de l’aide humanitaire distribuée à Gaza, et une fin durable de la crise, en assurant les intérêts sécuritaires d’Israël et la sécurité des civils gazaouis », indique un communiqué publié par l’Italie, qui assure la présidence tournante du G7.


Un plan en trois phases

Trois phases d'une quarantaine de jours chacune sont proposées pour passer d'un cessez-le-feu temporaire à une paix durable à Gaza, selon le plan proposé par Biden.


La première phase comporte un cessez-le-feu total de six semaines, assorti d'un retrait israélien des zones densément peuplées de la bande de Gaza. « Certains » otages israéliens - des femmes et des personnes âgées, blessées ou malades - sont libérés, et certains corps restitués aux familles. Le président américain a promis que les derniers otages ayant la nationalité américaine rentreront alors « à la maison ». Des centaines de prisonniers palestiniens seraient également remis en liberté.


La trêve permet le retour des Palestiniens déplacés vers leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza. L'aide humanitaire, qui n'a jamais réussi jusqu'ici à entrer en quantité suffisante, « augmente fortement », jusqu'à atteindre 600 camions par jour.


Les contours précis de la deuxième phase seront, selon Joe Biden, négociés pendant le premier cessez-le-feu de six semaines. Il a précisé que les hostilités ne reprendraient pas tant que les discussions continueraient.


En cas de négociations concluantes, les combats s'arrêtent définitivement et tous les Israéliens encore détenus à Gaza rentrent chez eux, soldats israéliens compris.


Les forces israéliennes se retirent complètement du territoire. Un haut responsable américain a indiqué que chaque phase du plan devait durer une quarantaine de jours.


Durant la phase 3, un vaste plan de reconstruction de Gaza est lancé, avec le soutien des Etats-Unis et de la communauté internationale. Les chantiers des hôpitaux, des écoles et des habitations commencent. Un haut responsable américain a jugé qu'il faudra de 3 à 5 ans pour reconstruire le territoire.


Tout est fait alors, selon Joe Biden, pour que le Hamas ne puisse pas reconstituer ses capacités d'attaque, et cela avec l'intervention de partenaires régionaux. Les dernières dépouilles d'otages israéliens sont rendues à leurs familles.

post - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Newsroom