Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Disparition

France Gall, icône de la variété française disparait à l’âge de 70 ans

07.01.2018 à 12 H 12 • Mis à jour le 07.01.2018 à 12 H 12
Par et
L’icône de la chanson hexagonale France Gall est morte ce dimanche 7 janvier à l'âge de 70 ans des suites d'un cancer. Égérie yéyé de Serge Gainsbourg puis interprète inspiré de son mari, l'auteur-compositeur Michel Berger, elle aura été une des artistes pop les plus importantes de la variété française

La chanteuse France Gall est morte, dimanche 7 janvier, à Paris, a annoncé sa chargée de communication, Geneviève Salama : « Il y a des mots qu’on ne voudrait jamais prononcer. France Gall a rejoint le Paradis blanc le 7 janvier, après avoir défié depuis deux ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer. » L’interprète de Poupée de cire, poupée de son et de Résiste avait été hospitalisée mi-décembre à l’Hôpital américain de Neuilly, près de Paris, officiellement pour une infection sévère.



Une famille de musiciens

Isabelle Gall, de son vrai nom, est née le 9 octobre 1947 à Paris. Elle grandit dans l’univers de la musique. Son père, Robert Gall, lui-même chanteur et auteur, avait composé des chansons pour Edith Piaf et Charles Aznavour  son grand-père avait, lui, cofondé les Petits Chanteurs à la Croix de bois.


Commençant à chanter dès l’adolescence, elle monte sur scène dès l’âge de 16 ans et connaît son premier succès populaire avec Sacré Charlemagne, écrit par son père, qui se vend à plus de deux millions d’exemplaires.


En 1965, France Gall remporte le concours Eurovision de la chanson, pour le Luxembourg, en interprétant Poupée de cire, poupée de son, de Serge Gainsbourg. Elle suscitera le scandale en chantant un autre tube écrit par l’auteur-compositeur, Les Sucettes, aux paroles suggestives.



A la fin des années 1960, elle enchaîne les disques et part chanter en Allemagne, mais sans renouer avec le succès populaire de ses débuts. Elle entretient une brève liaison avec Claude François auquel leur rupture inspirera Comme d’habitude. Après Bébé Requin (1967), sa carrière piétine. France Gall vit cinq ans avec Julien Clerc, le quitte. Il chantera Souffrir par toi n’est pas souffrir.


La rencontre avec Michel Berger

Sa rencontre avec Michel Berger en 1973 constituera le tournant de sa carrière. Il écrit pour elle La Déclaration d’amour en 1974, un single qui relance durablement sa carrière. France Gall devient sa muse mais aussi son épouse et la mère de ses deux enfants, Pauline en 1978 et Raphaël en 1981. Elle enchaîne avec lui les succès musicaux : Musique, Viens je t’emmène, Besoin d’amour, Il jouait du piano debout, Tout pour la musique, Résiste, Diego, Evidemment… La chanteuse participe aussi à la comédie musicale Starmania. Le couple s’investit en Afrique, achète une maison à Dakar et s’engage à travers l’album Babacar, et l’action SOS Ethiopie.



Touchée par des drames personnels

Tout bascule lors que Michel Berger meurt brutalement d’une crise cardiaque en 1992 à l’âge de 44 ans, deux mois après la sortie de leur album Double jeu. Un an après, la chanteuse est frappée par un cancer du sein. France Gall remonte pourtant sur scène jusqu’à un nouveau coup dur, la mort de sa fille Pauline de mucoviscidose en 1997, qui signe sa retraite.


En 2015, à l’âge de 68 ans, la chanteuse avait fait son retour pour la comédie musicale Résiste, qui remettait au goût du jour les tubes du couple qu’elle formait avec Michel Berger.

Par La rédaction
Le Desk Culture