S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Concert

Mawazine 2024 : le jazz de Macha Gharibian transcende les frontières culturelles

22.06.2024 à 22 H 46 • Mis à jour le 22.06.2024 à 22 H 46 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
La chanteuse et pianiste française d’origine arménienne Macha a emmené l’assistance dans un voyage plein d’émotions et d’expressions musicales qui transcendent toutes les frontières

Fidèle à son propre style, un mélange unique de jazz, musiques du monde et influences classiques, la chanteuse et pianiste française d’origine arménienne, Macha Gharibian, a gratifié les mélomanes du jazz d’un concert envoûtant, samedi sur la scène emblématique de Chellah, dans le cadre du 19ème festival Mawazine-Rythmes du monde.


Devant un public conquis par le charme et la chaleur de sa voix sublime, la beauté de ses chansons et la profondeur des mélodies interprétées, Macha Gharibian a emmené l’assistance dans un voyage plein d’émotions et d’expressions musicales qui transcendent toutes les frontières.


Avec un sourire angélique tout au long de sa prestation, cette artiste à la voix suave et captivante a reçu un accueil très chaleureux et réussi à gagner le cœur du grand public par ses chansons qui reflètent son parcours personnel et ses influences diverses, créant ainsi une musique à la fois intime et universelle.


Vêtue d’une robe bleue verdâtre qui laisse dégager son style si original et singulier, Macha Gharibian, dont la voix s’empare des sens, a su apporter un brin de fraicheur sur scène, tout en dégageant une énergie débordante et contagieuse.


Sa voix, empreinte de sensibilité et très expressive, était capable de transmettre une vaste palette d'émotions. Elle l’utilisait pour créer une ambiance intime et émotionnelle, tout en ajoutant une profondeur supplémentaire à ses chansons qui puisent dans ses racines arméniennes, ainsi qu’une dimension unique à son timbre et à son phrasé.


Maîtrisant une large gamme de nuances vocales, passant des murmures doux aux puissantes déclarations, ses capacités vocales lui permettaient de raconter des histoires et de créer des images sonores vivantes.


Prouvant que l’improvisation n’a pas de secret pour elle, Macha Gharibian a fait montre d’une grande maturité artistique, jonglant entre les rythmes et les registres musicaux avec une maîtrise époustouflante, qui a séduit, pendant plus d’une heure sans arrêt, ces passionnés du boogie-woogie.


Pour ses interprétations, elle veille à utiliser divers instruments musicaux pour enrichir ainsi sa performance unique et éblouir un auditoire subjugué par des titres comme The Woman I Am Longing To Be, Mars, Trans Extended, ou encore Joy Ascension.


Après avoir vivement remercié le public présent pour son accueil très chaleureux et son interaction tout au long du concert, Macha Gharibian a bouclé la boucle sur une note très joyeuse et optimiste célébrant la paix, la sérénité et le plaisir de vivre.


Née à Paris, Macha Gharibian a grandi dans un environnement musical, ce qui l'a conduite à étudier le piano classique dès son jeune âge. Elle a poursuivi ses études au Conservatoire de la capitale française avant de se tourner vers le jazz, une discipline qui lui a permis de marier ses diverses influences culturelles et musicales.

culture - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture