logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres

Le bloc notes de la rédaction

Auctions

Un nouveau dessin de Léonard de Vinci fait son apparition en France

13.12.2016 à 14 H 33 • Mis à jour le 13.12.2016 à 14 H 38 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
L'héritage d'un médecin à la retraite a permis de découvrir une étude du maître italien de la Renaissance. Sa valeur est estimée à 15,6 millions de dollars

Un médecin français à la retraite possédait sans le savoir un véritable trésor artistique et historique. Le New-York Times relate l’enquête qu'a menée la maison française de vente aux enchères Tajan pour établir l'authenticité de l'œuvre attribuée à Léonard de Vinci.



En mars dernier, un ancien médecin apporte à Thaddée Prate, directeur du département des Tableaux anciens chez Tajan, quatorze dessins non signés collectés par son père tout au long de sa vie. Parmi les dessins, le commissaire-priseur repère tout de suite une étude sur le martyr de Saint-Sébastien attaché à un arbre, une oeuvre sur papier à la plume et encre brune.


Thaddée Prate, directeur du département des Tableaux anciens chez Tajan. ED ALCOCK / NYT


Il demande alors l'aide de l'expert Patrick de Bayser qui commence par souligner que l'esquisse est le fait d'un gaucher, comme l'était Léonard de Vinci. Il remarque aussi qu'au dos du dessin se trouvent deux schémas scientifiques ainsi que des annotations à la main et en miroir, « caractéristiques de Léonard de Vinci » comme l'explique Tajan. Les deux hommes font ensuite appel à l'expertise de Carmen C. Bambach, conservatrice du département des dessins et estampes au Metropolitain Museum de New-York et spécialiste de l'artiste italien.


Le directeur de la maison de vente Thaddée Prate a remarqué qu'au dos du dessin non encadré figurait des croquis caractéristiques du style de Léonard de Vinci. TAJAN


La parenté du dessin, dont on ne connaît pas l'histoire avant le 20eème siècle, lui saute aux yeux comme elle le raconte au New-York Times : « Cette attribution est complètement incontestable. Ce que nous avons ici, c'est une affaire vite résolue. C'est une découverte excitante ».


Ce dessin fait partie des « 8 san Bastini » que Léonard de Vinci évoque lui même dans son Codex Atlanticus, mais seul deux d'entre eux étaient identifiés jusqu'à ce jour. D'après Carmen C. Bambach, cette esquisse, qui daterait des années 1482-1485, est la plus aboutie des trois. Le dessin, estimé à 15,6 millions de dollars, pourrait être classé trésor national ce qui laisserait trente mois au gouvernement français pour faire une offre permettant à cette œuvre exceptionnelle de devenir la propriété d'un musée de l’Hexagone.


En octobre dernier, des conservateurs du Louvre ont d'ores et déjà analysé le dessin, mais sans se prononcer formellement pour le moment.


Avec Agences

culture - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Culture