S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
Datadesk

Le Maroc veut s’armer de deux satellites espions israéliens de type Ofek-13

14.03.2024 à 17 H 45 • Mis à jour le 14.03.2024 à 17 H 45 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Cherchant à renforcer et moderniser ses capacités de surveillance et de renseignement, le Maroc a commandé deux satellites de reconnaissance de type Ofek - 13 auprès d’Israël. Les détails de ces outils d’espionnage en infographie

Le Maroc a commandé deux satellites de surveillance de type Ofek-13 à Israël, rapporte l’Institut International de Recherche sur la Paix de Stockholm (SIPRI) dans son rapport de 2023.


Ce rapport annuel sur les transferts internationaux d’armes majeurs révèle, par ailleurs, qu'Israël détient 11 % de la part de marché en fourniture d’armement au royaume, souligne le site d'information israélien NZIV.


Les satellites Ofek-13 ont été développés par Israel Aerospace Industries (IAI) pour le compte du ministère de la Défense et de l'armée israélienne. Ils sont exploités par la direction du renseignement militaire de Tsahal, et plus précisément l’unité de renseignement 9 900 de l’armée israélienne, fait savoir la même source.


Les satellites Ofek-13 sont des satellites d'observation connus pour leurs capacités de renseignement et de sécurité. Ils sont dotés de capacités avancées et peuvent prendre des photos avec une résolution allant jusqu'à 0,5 mètre, grâce à un radar à synthèse d'ouverture (SAR). Le premier satellite Ofek-13 a été envoyé par un lanceur Shavit dans l’espace le 29 mars 2023 depuis la base aérienne de Palmachim, souligne-t-on.


Notons que le Maroc dispose déjà de deux satellites de surveillance baptisés Mohammed VI / A et Mohammed VI / B. Nous le rapportions dans un précédent article, le Maroc avait acquis deux exemplaires du premier satellite conçu par Airbus et Thalès après un accord secret conclu sous la présidence de François Hollande en 2013.


Le satellite Mohammed VI / A avait été envoyé dans l’espace en novembre 2017 depuis le pas de tir de Kourou en Guyane française propulsé en orbite grâce à une fusée de type Vega. Sa réplique, Mohammed VI / B a été pour sa part, envoyée dans l’espace l’année suivante.

datadesk - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk Datadesk