logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En clair

n°746.À l’UA, la reconnaissance du statut d’observateur d’Israël suspendue jusqu’à nouvel ordre

06.02.2022 à 14 H 03 • Mis à jour le 06.02.2022 à 14 H 51 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
La reconnaissance du statut d'observateur de l'État d'Israël a été finalement suspendue lors du 35ème sommet de l'Union Africaine. Il a été notamment décidé de créer un comité devant examiner la question

Depuis samedi, Addis Abeba accueille le 35ème sommet de l'Union Africaine (UA), qui se tient pendant deux jours, au siège de l'organisation panafricaine. Dans un discours lors du sommet, le Premier ministre palestinien, Mohammed Shtayyeh avait appelé à retirer le statut d'observateur d'Israël, obtenu en juillet dernier.


« Israël ne devrait jamais être récompensé pour ses violations et pour le régime d'apartheid qu'il impose au peuple palestinien », avait-il déclaré. La décision, prise par le président de la Commission de l'organisation, Moussa Maki Mahamat, fait l'objet d'une discussion ce dimanche après-midi, suscitant de vifs débats au sein de l'UA depuis son annonce.


Lors de la 39 ème session ordinaire du Conseil exécutif de l'UA, en octobre dernier, le ministre des Affaires étrangères algérien, Ramtane Lamamra avait accusé le Maroc d'empêcher le retrait de ce statut à Israël.


Proposé par l'Algérie et l'Afrique du Sud, selon un document de l'UA, le débat n'a pas encore eu lieu que les médias algériens, comme Al 24 news, Radio Algérie et TSA, annonçaient d'ores et déjà « la suspension de la décision » et la création d'un comité de sept chefs d'État dont Abdelmadjid Tebboune, pour « formuler une recommandation au sommet de l'UA sur cette question », précisent-ils


Des propos cependant nuancés par la presse israélienne : «  La question d'Israël a été suspendue pour le moment et à la place, un comité sera mis en place pour étudier la question », a déclaré un diplomate au site israélien I24News.


En commentaire de la décision mais aussi des informations parues dans la presse algérienne, le journaliste israélien Barak Ravid a pour sa part précisé que : « Israël n'a pas encore été définitivement accepté comme observateur à l'Union Africaine. La conférence d'aujourd'hui devait confirmer son statut. L'Algérie a tenté de faire passer une résolution qui abolirait complètement le statut d'observateur d'Israël. Au final, les deux camps ont perdu : le statut d'observateur d'Israël n'a pas été confirmé et l'initiative algérienne contre Israël n'a pas été acceptée. Au lieu de cela, on va créer un comité », peut-on lire dans un tweet diffusé ce dimanche.


« Ce report évite un possible vote sur cette décision prise en juillet par le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki Mahamat, qui, selon de nombreux analystes, aurait pu provoquer une scission sans précédent dans l'histoire de l'UA, qui fête ses 20 ans », commente de son côté I24News.


enclair - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En clair