logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu
27.08.2016 à 17 H 45 • Mis à jour le 27.08.2016 à 17 H 45 • Temps de lecture : 0 minutes
Par

Malgré la décision prise par le Conseil d’Etat français de suspendre l’arrêté anti-burkini de Villeneuve-Loubet qui fait jurisprudence, plusieurs maires ont fait savoir qu’ils n’allaient pas l’appliquer. Tandis que la commune de Nice explique qu’elle continuera à verbaliser tant que son arrêté n’est pas invalidé, le maire de Sisco en Haute-Corse assure que son «  arrêté n’était pas de la prévention, je l’ai pris pour la sécurité des biens et personnes de ma commune, je risquais d’avoir des morts !  », en faisant référence à la rixe entre des Marocains de Furiani et des habitants de Sisco.

encontinu - ©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu