logo du site ledesk

Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

A 93 ans, Henry Kissinger en conseiller officieux de Trump ?

28.12.2016 à 20 H 00 • Mis à jour le 28.12.2016 à 20 H 00
Par

S’il a quitté le service actif de la diplomatie américaine depuis 40 ans, Henry Kissinger n’a pourtant jamais cessé de conseiller la plupart des présidents qui se sont succédé à la Maison-Blanche. « S’il est exclu que l’ancien secrétaire d’État reprenne, à 93 ans, du service dans l’administration Trump, il est fort possible qu’il soit une sorte de médiateur entre le nouveau pouvoir américain et le Kremlin », note Le Point. « Il a en effet gardé d’exceptionnels contacts avec tous ceux qui comptent sur la planète. Et en particulier avec Vladimir Poutine. Donald Trump, depuis qu’il est président désigné, a confirmé ce qu’il avait dit pendant sa campagne : sa volonté d’améliorer les relations de son pays avec la Russie », poursuit l’hebdo français qui développe une théorie partagée par le magazine allemand Bild. Selon ce dernier, Kissinger aurait déjà proposé à Trump un plan de développement pour l’Ukraine où l’Occident reconnaîtrait les droits de la Russie sur la Crimée. En échange Poutine s’engagerait à garantir la sécurité de la partie orientale du pays. Et les sanctions contre la Russie seraient levées. Ce qui arrangerait tout le monde Et il n’est pas anodin qu’Henry Kissinger ait rencontré Trump à plusieurs reprises depuis le jour de l’élection et qu’ils aient eu, à une occasion au moins, un long tête-à-tête. Le nouveau président américain a d’ailleurs confié qu’il était fasciné par Kissinger.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Le Desk En continu