Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Etats-Unis
Affaire Epstein: Des femmes vont engager des poursuites à New York

14.08.2019 à 16 H 20 • Mis à jour le 14.08.2019 à 16 H 20
Par La rédaction

Plusieurs femmes, accusant l’ancien financier Jeffrey Epstein d’abus sexuels, ont l’intention d’engager des poursuites judiciaires dès mercredi à l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi à New York facilitant l’ouverture de procédures en ce domaine.


Epstein, 66 ans, arrêté le 6 juillet pour des faits présumés de trafic sexuel sur des mineures, a été retrouvé pendu samedi dans sa cellule du Metropolitan Correctional Center (MCC), centre de détention de Manhattan.


L’avocate Lisa Bloom, basée à Los Angeles, et son homologue Roberta Kaplan, installée à New York, ont exprimé leur intention d’engager des procédures judiciaires contre la société de l’ancien financier.


Kaplan a expliqué qu’elle entendait invoquer le Child Victims Act, une loi de l’Etat de New York qui offre une fenêtre juridique d’une année aux personnes victimes d’agressions sexuelles pour engager des poursuites sans que les faits puissent être prescrits.


Epstein, qui fut l’ami de Donald Trump et de l’ancien président Bill Clinton (lire à ce propos notre enquête sur le volet marocain de l’affaire), avait plaidé non coupable des accusations portées contre lui. Il lui était reproché un trafic sexuel concernant plusieurs dizaines de jeunes filles mineures entre 2002 et 2005.


Selon des documents fournis par ses avocats le mois dernier, Epstein était à la tête d’un patrimoine de 559 millions de dollars, dont deux îles privées et quatre résidences.


Roberta Kaplan représentera lors de cette procédure une femme décrite par l’acte d’accusation comme mineure au moment des faits. Elle avait été enrôlée par Epstein vers 2002 alors qu’elle était âgée de 14 ans et avait reçu plusieurs centaines de dollars à chacune de ses rencontres avec le financier.

Par La rédaction
Le Desk En continu