Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Droits
Arrêté à l’âge de 14 ans, il risque la peine de mort en Arabie saoudite

10.06.2019 à 00 H 46 • Mis à jour le 10.06.2019 à 00 H 46
Par La rédaction

Présenté comme étant le plus jeune prisonnier politique, Murtaja Qureiris, issu d’une famille chiite, risque la peine capitale en Arabie saoudite. Il avait été arrêté pour avoir participé, à l’âge de 10 et 13 ans, à des manifestations pour les droits de l’homme.



Dans une note publiée ce 7 juin, Amnesty International fait part de ses craintes quant au recours à la peine capitale, maintenant que le jeune saoudien a atteint la majorité, depuis vendredi dernier. La note fait suite aux révélations de la chaîne américaine CNN alertant de la situation de Qureiris.



L’ONG dénonce également les conditions d’incarcération du jeune Qureiris. Arrêté en 2014, l’adolescent avait été placé en isolement pendant un mois dans un centre de détention pour mineurs. Ces quatre dernières années, il a, au total, passé près de quinze mois à l’isolement.

Par La rédaction
Le Desk En continu