Connectez-vous

ou

Abonnez-vous !
60 DH

1 mois
Découvrir les offres
En continu

Aviation
Boeing reconnaît des défauts dans les simulateurs de vol du 737 MAX

19.05.2019 à 05 H 36 • Mis à jour le 19.05.2019 à 05 H 39
Par La rédaction

Boeing a admis samedi avoir révisé le logiciel des simulateurs destinés à reproduire les conditions de vol et avec lesquels sont formés les pilotes, reconnaissant ainsi pour la première fois des défauts liés au 737 MAX impliqué dans deux catastrophes aériennes ayant fait 346 morts et dont la Royal Air Maroc a acquis quatre exemplaires.


Selon le constructeur aéronautique, le logiciel utilisé dans les simulateurs de vol n’était pas en mesure de reproduire certaines conditions de vol, notamment celles ayant conduit à l’accident du 737 MAX d’Ethiopian Airlines le 10 mars dernier qui avait fait 157 morts.


La firme a indiqué avoir désormais apporté des corrections sur le logiciel du simulateur de vol et a fourni des informations supplémentaires aux exploitants du système pour s’assurer que l’expérience soit représentative des différentes conditions de vol, estimant que les corrections vont améliorer la formation des pilotes sur simulateur.


« Boeing est en train de travailler étroitement avec les fabricants du système et les régulateurs sur ces modifications et améliorations pour s’assurer que la formation des pilotes par les compagnies ne soit pas perturbée », a affirmé le groupe américain installé à Chicago.


C’est la première fois que Boeing admet un défaut de conception concernant un équipement du 737 MAX, dont le dysfonctionnement du système anti décrochage, le MCAS, a été mis en cause dans le crash d’Ethiopian Airlines.


Boeing a affirmé cette semaine avoir finalisé le correctif au MCAS et attendre désormais la décision des régulateurs sur la certification du 737 MAX modifié.

Par La rédaction
Le Desk En continu